Facebook serait pollué

Fred Cavazza parlait récemment de la pollution de Facebook par des groupes fantaisistes qui lui proposaient de devenir un vampire ou un zombie. Curieusement, il ne semblait pas très tenté et déplorait ce comportement sur un réseau social aussi développé que Facebook.

Pourtant, comme le lui rappellent deux de ses commentateurs, guiome et Raphaël, Facebook a été créé pour les étudiants. La couleur du réseau est très différente de celle de LinkedIn, par exemple. On est dans un réseau "on bosse / on s'amuse", pas dans un réseau "business pur". Même si je n'échange pas avec mes relations de travail que des propos concernant le boulot et qu'on ne se rencontre pas toujours uniquement pour travailler, j'apprécie d'avoir un réseau purement professionnel. Il existe suffisamment de communautés autour des hobbies pour trouver un espace où se détendre. Rien n'empêche d'y inviter une relation pro, d'ailleurs.

Bref, Fred a raison et tort à la fois. Raison car il s'agit bien de pollution, mais un peu tort aussi, car le réseau est plus relax que d'autres. Il faudrait demander à des étudiants ou jeunes diplômés, ce qu'ils pensent de ces invitations et de Facebook en général.

Facebook victime du spam

Ici, ce n'est plus Facebook qui est coupable du tout, bien au contraire ! Facebook est victime de son succès et de sales types. Ce matin, dans ma boîte mail, j'avais ça :

Spam usurpant l'identité de Facebook
Cliquer pour voir en taille réelle

Il y a plusieurs indices qui font que je n'ai pas ouvert ce spam :

  • Je ne suis pas inscrite à Facebook ;
  • Si un Facebookien m'invite, c'est son nom qui apparait comme émetteur du message, pas Facebook ;
  • Il n'y avait pas de sujet au mail, juste un "re :" ;
  • Il y avait une pièce jointe.
  • Le mail était destiné à une adresse mail que je réserve aux newsletters (mais elle était spammée avant que je la réserve à cette utilisation). Un facebookien, et encore moins Facebook, n'aurait pu m'écrire à cette adresse.

Avec tous ces indices, je n'ai donc pas hésité une seconde à le classer en spam. Thunderbird l'avait laissé passer comme la plupart des spams à pdf mais il faisait quand même tache au milieu de tous mes supers mails. :)

Cyber-squattage

Je suis allée voir sur mon ami Google comment se présente Facebook et, surprise !, voici le début de la page de résultats :

Facebook est cybersquatté !
Facebook est cybersquatté !
(cliquer pour agrandir)

Je ne suis pas sûre que ce soit super légal, ça...

D'autres réseaux sociaux souffrent des mêmes abus :

Twitter est cybersquatté aussi : Frazr utilise son nom pour sa pub
Twitter est cybersquatté aussi, quoique différemment.

Moi, ce type de squattage me fait d'emblée rejeter Facebook.fr et Frazr, je n'aime pas ces pratiques, elles sont contraires à l'éthique que je souhaite voir s'instaurer sur Internet (utopiste way of life...).

Les réseaux sociaux sont intéressants dans tous les sens du terme, mais comme tout ce qui est intéressant sur Internet, ils sont désormais victimes des plus grands abus. Dans la vraie vie, c'est pareil, oui, mais il y a des lois et si je décidais d'ouvrir un Harrods à Paris en faisant des pubs qui diraient "Harrods en français", je me ferais allumer dans la demie-heure...

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : réseaux sociaux, spam, cybersquatt, Facebook