Si vous cherchez un exemple, j'en connais un parfait : Koz ! Koz, il a un tort énorme, il ne cache pas ses valeurs et elles sont différentes des valeurs Libé. Comme je vous le disais, il y a peu, cela en fait un martyr.

Être de droite, c'est sale

Surtout quand on n'ose pas porter la chemise brune dont on rêve (ben si, bien sûr, comme tous les salauds de droite, tous fachos, pas de nuance). Pour s'endormir le soir, on se raconte des histoires de chasse à l'immigré, voyez-vous. Au bazooka, même. Le matin, pour se mettre de bonne humeur, on lit Les Echos pour compter les licenciements et ricaner dans son café. Au déjeuner, on va fumer un énorme cigare dans une brasserie en vue en comparant les bénéfices de nos hôtels sordides que l'on loue hors de prix aux travailleurs clandestins de nos chantiers de BTP. Une bande d'ordures, voila ce qu'on est, nous les gens de droite.

Être catho, c'est avoir la conscience d'un bulot avarié

Les cathos ne sont pas capables de penser par eux-mêmes, il faut que ce soit le pape qui leur dicte leur raisonnement. Pour endormir la vigilance des cathos et augmenter leur obéissance, on les fait venir à la messe où on leur fait respirer du soi-disant encens, en fait, c'est un gaz neuro-toxique. La Sainte Église ne recule jamais devant le plus immonde procédé.

Un patron n'est pas forcément un enfoiré

Voila bien la chose la plus débile qu'on ait entendu ! Tout un chacun a une histoire à raconter sur un patron qui ne l'a pas laissé téléphoner à sa copine sous prétexte qu'il y avait un client dans le magasin qui attendait d'être servi. Tout un chacun a une histoire de licenciement à raconter où tout était de la faute du patron et de sa mauvaise gestion. Tout est toujours affaire de gestion, il ne peut y avoir aucune cause extérieure à la faillite d'une entreprise. Et attention, hein !, ce salaud de patron, il dit qu'il a plus un sou, il va devant les tribunaux pour sa faillite, il perd sa maison mais on sait bien ce qu'il en est, vous et moi, on n'est pas dupes, il a tout placé en Suisse. Faudrait pas nous prendre pour des cons non plus.

Casse-burnes ou perce-oreilles

L'affaire du Collier de la Reine La Redoute

J'en reviens à Koz qu'on avait laissé tranquille trop longtemps. Il a tout récemment publié un billet sur un collier de mauvais goût vendu par La Redoute : "Être économe de son mépris". Ce collier est de la marque "Corpus-Christi", mais tel que présenté sur la page de La Redoute, on aurait pu croire que c'était le nom du collier. Cela a ému Koz qui y a vu un blasphème.

Je ne suis pas catho, je suis parpaillote, je ne peux pas juger selon les mêmes valeurs que Koz. Personnellement, je trouve ce bijou vulgaire et de mauvais goût, ça s'arrête là. Vu les créas immondes que je vois chaque jour, je passe rapido. C'est d'autant plus facile que ça ne m'atteint pas. Mais il me suffit d'imaginer la croix huguenote mélée à une œuvre louant la morbidité pour ressentir un malaise, avec la nuance que, dans le protestantisme, on attache assez peu d'importance aux symboles matériels. Donc, même dans le cas de l'utilisation d'une croix huguenote, je serais toujours moins touchée qu'un catholique qui voit les symboles de sa foi ainsi maltraités.

Je ne vous saoulerais pas avec ma foi, on en parle en privé si vous le désirez, mais c'est quelque chose de trop intime pour moi pour l'exposer sur ce blog. Je l'imagine au moins aussi forte que celle de Koz, même si elle est différente. C'est en cela que je peux comprendre son émotion, sa réaction peut-être trop rapide puisque cela l'a conduit à prendre le nom de la marque pour celui du produit.

La foi, en Dieu ou autre, n'est pas une obligation, ni un choix. On l'a ou pas. Mais si on ne l'a pas, qu'est-ce qui justifie de dire à quelqu'un que ses émotions sont nulles puisque dictées par sa foi ??? Lisez les commentaires sous le billet de Koz. Nous avons, et ce n'est pas la première fois chez lui, loin de là !, quelques tout-petits maîtres à penser qui viennent éclairer le pauvre auteur manipulé par les curetons. C'est pas gentil, ça ? :')

Ces grands donneurs de leçons si éclairés sont si sûrs de leur omniscience qu'ils refusent le dialogue, ne remettront jamais leurs certitudes en cause, n'essayeront jamais, même une seconde, de se mettre à la place de l'auteur. Ils ont une mission, ils doivent chasser les pensées impures de ce cerveau fragile. Vous avez dit "inquisition" ? C'est bien ce qui me semblait...

On attend l'étude de l'espèce

Un jour, il faudra mettre le PRC sur le coup. Qui sont ces êtres de lumière aveuglante ? Quel est leur but ? Pourquoi leur sang est vert ? Et autres questions fondamentales... En attendant, ils me font pitié et mon respect pour Koz et sa patience s'accroit chaque jour !

Ma conclusion à moi que j'ai

Tout d'abord, même si je ne partage pas l'émotion de Koz, comme je l'ai dit, je tiens à souligner qu'il n'appelle pas à boycotter La Redoute, ni à les noyer sous des mails, des pétitions et autres, il ne demande pas la tête du créateur sur une pique, non. Koz a vu quelque chose qui l'a ému et il le dit sur son blog. Point. Ne fait-il pas ainsi preuve de sa tolérance ? Il est blessé mais ne demande pas de châtiment. Il ne va pas pleurnicher auprès de Nicolas Sarkozy (dont il lèche les bottes à longueur de journée, c'est bien connu). Il ne va pas en justice. Non. Il dit qu'il est ému. Point. Ça méritait au minimum le respect et ce n'est pas parce que les commentaires sont ouverts que les lecteurs peuvent les utiliser pour vider leurs névroses anti-catho.
Ça me chagrine toujours un peu, ceux qui vont mener des guerres personnelles dans les jardins des innocents.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : Koztoujours, blog, foi