UMP : Union pour un Message Polyèdre1 ?

D'un coté, nous avons les amendements Mariani dans la loi sur l'immigration que l'UMP est certes loin d'être unanime à soutenir, mais qui confirment l'idée que, si ce n'est tout le parti, au moins certains d'entre eux sont xénophobes. Ce n'est pas une surprise, c'est ainsi dans tous les partis. Ce qui est désagréable, c'est que ni François Fillon, ni Nicolas Sarkozy n'ont l'air dérangés par cette puanteur. Pourtant, je suis à peu près certaine que ça ne correspond pas à leurs idées.

De l'autre, Nicolas Sarkozy s'exprime à l'ONU. Il demande une "action" contre l'Iran. Je ne me prononce pas sur ce point, je ne suis sûre que d'une chose, je n'ai pas les éléments pour juger. La guerre me fait horreur mais ce que semble préparer l'Iran ressemble fort à l'Apocalypse. Mais dans le discours de Sarkozy à l'ONU, il y a aussi un point qui me semble intéressant. Je cite mon coiffeur favori :

« [...]Nicolas Sarkozy a surtout évoqué les «grands problèmes du monde», qu’il faut, juge-t-il, résoudre «à l’échelle planétaire». Parmi ces «menaces», Nicolas Sarkozy cite notamment le réchauffement climatique, mais aussi le «choc des civilisations».

Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à s’adresser «à la conscience de tous ceux qui ont une responsabilité dans la conduite des affaires du monde, parce que si nous ne le faisons pas, les pauvres se révolteront un jour». Fustigeant un certain capitalisme financier («il n’y a jamais eu autant de rente dans le monde»), il a lancé un appel solennel à une «moralisation» des affaires, mais aussi à une «plus juste répartition des profits». » [Le Figaro]

Fouchtra ! Quel discours de gôchiste ! :D

Certains critiqueront peut-être le "les pauvres se révolteront un jour" qui est assez maladroit (Guaino était au bistrot ?), mais je suis persuadée, et c'est sûrement ce que sous-entend Sarkozy, que si les riches morfleraient sévèrement dans le cas de cette révolte, les pauvres n'y gagneraient rien, mais rien de rien2.

Bref, à l'UMP, on arrive à avoir un discours facho-coco, c'est impressionnant...

PS : Parti Schizophrène ?

Vous le savez sûrement, Nicolas Sarkozy a lancé une mission de réflexion sur la réforme des Institutions (le Parlement, le pouvoir présidentiel, Michel Drucker, etc...). Il y a donc une consultation de tous les partis. François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Jean-Pierre Bel et André Vallini sont allés dire le point de vue poser les conditions du Parti Socialiste. Ils posent des conditions ? Euh... Ils sont en position de force ? Ah... Personnellement, j'aurais plutôt dit que c'était le centre qui était l'élément déterminant. Bayrou le voit comme ça aussi :

« « Nous avons la clé » du vote, assure de son côté le président du MoDem, François Bayrou. » [Le Figaro]

François H. et François B. vont donc se rencontrer cet après-midi pour parler des institutions. Naïvement, j'avais cru que l'on assisterait à ce genre de scène...

Ce qui prouve que je ne comprends décidément rien à la politique car, loin de vouloir séduire Bayrou avec des corbeilles de fleurs et des boîtes de chocolat, François Hollande exhorte au contraire, ses troupes à lui souffler la mairie de Pau !...

MODEM : Mode Maso ?

Il aime souffrir, François Bayrou ? Il s'est fait piétiner par les petits talons pointus de Royal et maintenant, il tente le défi supérieur : mettre sa tête sous la patte d'un éléphant ?! C'est ça ou alors il n'a aucune envie d'être grand, il veut juste rester la victime du bipartisme. Il tient bien ce rôle, il n'a pas envie d'en apprendre un autre, refaire des essayages de costume, tout ça...

Décidément, j'ai du mal à les suivre !...

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

  • 1 : De "èdre" : face et "Poly" : à Venise. (cf Wiktionnary) - remonter au texte
  • 2 : Pour ceux qui ont un doute : "Révolution russe" sur mon amie la Wikipédia - remonter au texte

Illustration : Wikicommons

Technorati Tags : Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou