Le Capitaine tapine

Laurent Gloaguen, le seul Capitaine qui fait aussi phare, souligne l'impérieuse nécessité, pour les attachées de presse, d'avoir un lot de blogueurs pour des soirées vraiment hypes. Son billet, "Tendance", est, comme souvent, second degré mais-pas-si-tant-que-ça.

Je ne crois pas réellement que Laurent aille roder dans les agences de PR (press reléchionne, chéri !) à la recherche d'un micheton, mais il est vrai qu'ainsi qu'on parait hier les footballeurs de toute la sagesse philosophique et de toute la science économico-politique du monde, aujourd'hui, c'est le blogueur qu'on adore. Ils ont bien essayé avec les rugbymen, mais ça ne marche pas, le rugbyman a trop tendance à rappeler qu'il est "juste un joueur de rugby", ça casse l'ambiance. Il faut donc avoir ses blogueurs si on ne veut pas passer pour une truffe.

Je ne vous cache pas qu'avec toutes les demandes d'attachées de presse que je reçois chaque mois (au moins, deux !), ce n'est pas la jalousie qui me fait parler. Je lis tous ces blogueurzinfluents invités dans les soirées de l'ambassadeur et je prends racine à Trouperduland. Bon... Honnêtement, quand on m'invite, je n'y vais pas. Je veux bien recevoir les produits pour les examiner et en parler, mais les pince-fesses, impossible, pas le temps ! Non, n'insistez pas, je vous en prie. Pardon ? Oui, bien sûr, vous pouvez m'envoyer une bouteille de Laurent Perrier Rosé avec une coupe pour que je trinque avec vous à distance, bien sûr, je ne suis pas chienne... :)

Plus sérieusement, que vaut un blogueur ?

Si le blogueur devient le nouvel invité des soirées Nokoi ou Sonnerie Exxon, ça crée de sérieux problèmes : que faire des vedettes ? combien payer les blogueurs ? comment être sûr que son blogueur sera aussi brillant en société que sur le papier ? Un exemple entre mille, face à certaines personnalités, mon culot monstre s'efface. Lorsque j'ai "rencontré" Victoire de Castellane sur Second Life, j'étais impeccable dans mon rôle de groupie bafouillante. Sauf que ce n'était pas un rôle de composition...

Un autre exemple entre mille : Vinvin. Vinvin est un garçon qui est né différent. On ne peut pas appeler ça de la folie (surtout par respect pour les fous), c'est plutôt comme s'il s'était piqué sur le fuseau d'un rouet qui aurait servi à filer du chanvre...

Vinvin, je l'ai vu chez Frédéric Taddeï. Pas de fantaisie. Taddeï n'en voulait visiblement pas. On était là pour analyser un phénomène socio-culturel, pas pour déconner, merde ! Cyrille de Lasteyrie est un gars sympa, très sympa même visiblement, mais Vinvin n'était pas là. Taddeï s'est vautré. C'était comme si on avait invité Johnny Halliday et que ce soit Jean-Philippe Smet qui soit venu.

Dans une soirée, que vaut un blogueur sans son blog ? Plus ou moins qu'un joueur de foot sans son ballon ? Plus ou moins que Lorie sans sa horde de fans ? Plus ou moins qu'un VIP-pro (jet-setter ascendant pique-assiette) sans sa ligne de coke ?

Après avoir copieusement craché sur les blogueurs (tous des kikoololeurs), le train de retard parisien les déclare hypes au moment même où ceux-ci se déclarent en voie d'extinction.

Y a-t-il un avenir dans les PR pour les blogueurs ?

Bien sûr ! Mais je ne crois pas qu'il soit dans le fait de fréquenter ces soirées et d'en faire un billet qu'on casera entre celui sur les loutres qui se donnent la main et celui sur l'anniversaire du petit. Je l'ai déjà dit et je le répète, les marques ont beaucoup à gagner avec un bon blog, les attachées de presse ne doivent pas voir les blogueurs comme les hypes du moment à mesurer en terme de célébritude, mais comme des atouts de buzz. La différence entre un VIP et un blogueur, c'est qu'on parle du premier alors qu'on parle des billets du second.

Les attachées de presse ne devraient donc pas chercher à inviter des blogueurs mais à s'en attirer les bonnes grâces pour qu'ils écrivent les bons billets.

Les blogueurs pro (moi ! moi !) peuvent tenir les blogs des marques et y relater les événements même sans y assister, c'est la magie du net ! :)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : blog, press relation, buzz