Parmi la foule de cérémonies tralalas (Journée de la femme oblige), s'il y en a une qui mérite d'être signalée, c'est celle du Musée de l’air et de l’espace qui a rendu hommage à une femme exceptionnelle tragiquement décédée l'an dernier : Caroline Aigle.

Je suis très sensible à cet hommage. Caroline Aigle est un exemple pour de nombreuses femmes, surtout pour les toutes jeunes filles à qui on voudrait faire croire qu'une femme ne vaudra jamais un homme. Sa coupe de cheveux était probablement la seule chose que cette pilote d'exception avait de masculin. Les témoignages à son sujet parlent bien d'une femme, son identité est évidente. Elle n'a pas essayé de jouer "au mec" pour se faire admettre et respecter, elle est restée elle-même, prouvant en toute simplicité ses compétences.

J'apprends à cette occasion que le compagnon de Caroline Aigle, Christophe Deketelaere, était présent pour cet hommage. Il est venu avec le petit Gabriel. J'ai été heureuse de savoir ce petit bonhomme en vie et en suffisamment bonne santé pour assister à ce type de cérémonie. C'est la victoire de Caroline Aigle sur la mort.

Quelques liens pour tous les détails :

  • Communiqué du Ministère de la Défense 
  • Hommage prononcé par le Colonel Marc Lagneau 
  • "Caroline Aigle, vol brisé", le livre écrit par Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération 
  • L'article de La Provence sur ce livre avec une très jolie photo de Caroline Aigle 

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.
Vous avez aimé ce billet ?
Faites-le connaître en votant pour lui sur Wikio :
Voter pour cet article sur Wikio.fr

Technorati Tags : Journée de la femme, pilote, Caroline Aigle