Parfois, on oublie la chance qu'on a. Quand on vit en France, avec des revenus à peu près corrects, une couverture sociale, un toit sur notre tête et une assiette toujours pleine, on finit par trouver ça plus que légitime : normal. L'hôpital m'a rappelé la chance que nous avions d'avoir un système de santé qui tient plutôt bien la route, j'avais fini par l'oublier. Hier, brusquement, je me suis rappelée la chance que nous avions de vivre dans un pays où l'expression est libre. Pourtant, c'est une sacrée chance et, quand on s'en souvient, ça fait vraiment plaisir. Vraiment !

Lire la suite