Je cite le passage incriminé :

« C'est une chose que le Courrier de l'Oise publie le récit de ma virée à la soirée mousse au Dépôt, c'en est une autre que cette info soit reprise par Libération, Le monde, le Figaro, Wikio et Mickey Magazine. » [source : Affaires Fuzz et autres, réplique à Adscriptor]

Je ne conteste absolument pas la traque dont est victime Maître Eolas par ces charognards de journalistes people. On sait qu'ils sont prêts à tout pour ne pas manquer la moindre soirée mousse de notre célèbre avocat. En revanche, vous l'aurez probablement relevé comme moi, Mickey Magazine ne peut pas être considéré comme un magazine people et ne devrait pas être assimilé aux autres titres.

Je suis quasiment sûre à 100% que Mickey Magazine ne publierait jamais la moindre info sur une soirée mousse de Maître Eolas. Que les photos tournent dans la rédaction du journal, peut-être, mais qu'elles soient publiées, certes non !

En revanche, d'autres documents compromettants pourraient être publiés... Je serais Maître Eolas, je ne chatouillerais pas trop Mickey Magazine pour ne pas risquer de voir publier cette photo, par exemple... :)

Et oui, Maître, même au Japon, les paparazzi sont à l'affut ! ;)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.
Vous avez aimé ce billet ?
Faites-le connaître en votant pour lui sur Wikio :
Voter pour cet article sur Wikio.fr

Technorati Tags : paparazzi, Maître Eolas, Mickey Magazine