Puisque la contamination continue, puisqu'il n'y a toujours pas de remède, puisqu'une partie du globe subit plus le virus que l'autre partie, puisqu'on doit tous lutter contre le Sida, ne laissons pas passer ce 1er décembre.

Lire la suite