Pendant longtemps, le logiciel libre est resté un genre de secte un peu effrayant. Les membres, barbus et à lunettes de préférence, parlaient une langue bizarre faite de mots d'anglais, de mots de leur langue natale et d'un sabir étrange. Leurs private jokes les faisaient rire aux larmes alors que le lambda des mortels se demandait s'il aurait vraiment dû chercher ce raccourci que, d'ailleurs, il ne trouva jamais...

Lire la suite