Le Figaro raconte avec un plaisir malicieux la dernière boulette du P.S. : « Quand l’équipe de campagne s’emmêle les mails ».

Lire la suite