Depuis que j'ai traité Mitterrand d'arsouille ("Ca sent la charrette de stagiaires..."), pour reprendre le terme du Général de Gaulle, j'ai reçu plusieurs mails très sympathiques de personnes qui préfèrent passer par un mail avec une fausse adresse plutôt que de laisser un commentaire comme des gens qui assument leurs dires. Apparemment, ces personnes qui prêchent la tolérance et l'amour du prochain voudrait me ré-éduquer (sic !). Je sais qu'ils ne représentent absolument pas le P.S. dont ils se réclament mais je tiens à leur répondre.

Lire la suite