Recherche

  RSS

  Fil Twitter

  Moi sur Twitter

Trappaspam

  • La trappaspam voudrait être un gus dans le garage mais elle n’est qu’une trappaspam.

Liens

Nuage de tags

Favicon www.Redacbox.fr   Le blog du Monde qui avance

   

  • Les TwittZat du 2009-11-04
  • Les TwittZat du 2009-11-03
  • Les TwittZat du 2009-11-02
  • La semaine de TwittZat (10)
  • Les TwittZat du 2009-10-31

   Eldiz.net

  • Grand emprunt… Et l’humain ?
  • Vidéo : Moins de 12% de l’information mondiale parle des femmes
  • 10 formes de sexisme au travail (ou ailleurs)
  • Hausse des inégalités de genre en France
  • Femme dans un milieu masculin ? Témoignez !
08
déc

Sur le web, on bosse tous gratis

-|- Par Delphine Dumont dans Ah oui ! -|- Tags : , , , , , , .

C'est bien connu, faire un site professionnel, ça prend cinq minutes. On va pas faire payer le client pour ça, faut pas charrier. Tenir un blog, c'est pareil. Un billet de 2 000 caractères, ça prend quelques secondes à rédiger, il n'y a pas de recherches en amont. Franchement, ce serait mesquin de facturer ça.

»» : Ah bon, faut payer pour avoir un site ?romy.tetue.net

OK, nous, les travailleurs du web, on communique probablement assez mal sur notre métier. Autant on échange entre nous, autant on se fait mal connaître du grand public. N'empêche que si je vais chez mon boulanger pour lui dire que, vu le temps que ça lui prend de faire une baguette, ce serait mesquin de me la faire payer, je crois qu'on ne va plus être copains du tout...

Commentaires (10)

 
  • Stéphane  :

    C'est fou que le pb soit le même depuis 2002 ....
    Je suis content de m'en détacher de plus en plus...


  • tetue  :

    Depuis 2002 !? Misère... Quand tu dis qu'on communique mal sur notre métier, je fais la moue. Parce qu'il y a aussi des clients, des amis, et même des "pros" pour te répondre sèchement « oh écoutez, ce n'est pas mon métier, alors épargnez-moi votre baratin. Moi la technique, vous savez, beurk... » quand on essaye de leur expliquer gentiment. Y'en a aussi beaucoup qui ne veulent surtout pas savoir.


  • Delphine Dumont  :

    C'est tout à fait vrai et c'est aussi ce qui prouve qu'on communique mal. On ne fait pas de travail de lobbying. On devrait faire le siège des rédactions des vieux médias pour qu'ils parlent de nous, qu'ils nous montrent honnêtement, etc. On devrait aller vers les gens avec un discours bien rodé, bien lisse et plein d'analogies faciles à comprendre.

    Nous sommes souvent passionnés par notre métier et nous en oublions que nous passons encore pour des aliens vis à vis du grand public. Admettons que TF1 ou France2 décide de faire une série de reportages sur les métiers du web, à qui vont-ils s'adresser ? Probablement à Havas ! Nous n'avons pas de représentant officiel. Il y a bien quelques groupements pro, mais ça reste assez obscur.

    Ce n'est pas que notre faute, mais c'est quand même un peu notre faute. ;)


  • tetue  :

    Depuis 1999 je m'échine à vulgariser, à faire des mode d'emploi simples, en trouvant de gentilles métaphores pas effrayantes. J'ai aussi fait pas mal de formation. Et je reste assez étonnée de résistance que certains (pas tous, mais beaucoup) opposent à la chose informatique, y compris parmi les professionnels (parmi ceux-là, les graphistes web qui veulent pas entendre parler de HTML ou de résolution d'écran me font halluciner).
    Y'a des efforts à faire des deux côtés.

    Sinon, en réponse à ton billet, notons la publication de cette étude sur les salaires 2008 des métiers du design numérique : http://www.designersinteractifs.org/fr/design-numerique/actualite/publication-de-letude-2008-sur-les-salaires-du-design-numerique/


  • Delphine Dumont  :

    Oui, c'est vrai, il y a une résistance à la chose informatique très surprenante. Par exemple, j'hallucine toujours quand je vois une femme se vanter de ne rien y comprendre. Ça me sidère autant que si elle se mettait à genoux pour me supplier de lui pardonner son ignorance.

    Il y a quelques années, Orianne Garcia a fait beaucoup pour la reconnaissance du web, même si ce n'était pas parfait. Mais, il faut bien le reconnaître, nous manquons d'icônes qui pourraient aller prêcher chez Ruquier ou autre.

    Merci aussi pour le lien, c'est intéressant même si le nombre de sondés est très faible et trop parisien pour être représentatif. C'est en tous cas un bon début. :)


  • Rikko  :

    Les designers de l'informartique : les nouveaux nègres du XXI ème siècle !

    Si il y aviat moins de bons à rien dans la profession, on entendrais moins de conneries de la part des clients !


  • Delphine Dumont  :

    Il y a des bons à rien dans toutes les professions, ce n'est pas pour ça qu'on en entend dire du mal. Argument rejeté, la parole est à la défense.


  • Rikko  :

    La défense : pôreil !


  • Delphine Dumont  :

    J'ai dit "la parole est à la défense", pas "je t'écoute". Le morse arrive, quand il sera là, on pourra écouter sa défense.


  • Rikko  :

    Donc, je décommande l'éléphant et le narval... (rappel, un narval des narvals, un éléphant, des troupeaux)


Ecrire un commentaire