Recherche

  RSS

  Fil Twitter

  Moi sur Twitter

Trappaspam

  • La trappaspam voudrait être un gus dans le garage mais elle n’est qu’une trappaspam.

Liens

Nuage de tags

Favicon www.Redacbox.fr   Le blog du Monde qui avance

   

  • Les TwittZat du 2009-07-28
  • Les TwittZat du 2009-07-27
  • Les TwittZat du 2009-07-26
  • Les TwittZat du 2009-07-25
  • Les TwittZat du 2009-07-24

   Eldiz.net

  • Les tests de recherche en paternité majoritairement demandés par les mères
  • De la petite politique … le droit des femmes et internet
  • Emploi : les femmes boudent toujours les carrières dans les TIC
  • Les premières dames boycotteront-elles le G8 de Berlusconi?
  • Pourquoi y a-t-il de plus en plus de mastectomies aux Etats-Unis?
26
juil

Le mail, c’est pas un SMS

-|- Par Delphine Dumont dans Général -|- Tags : , , , .

La limite des 140 caractères a entraîné l'apparition du langage texto. Curieusement, il a été présenté comme indispensable alors que sur Twitter, qui connait la même limite, il est rarissime. Tellement indispensable que certains l'utilisent partout. Des collégiens rendent ainsi des devoirs rédigés en texto, des chômeurs envoient des candidateurs rédigés en texto, etc.

Et pour les mails, c'est pareil ! Sauf que c'est la mauvaise pratique qui agace le plus :
»» : Mails : le langage texto irrite le plus les destinataires

Pourtant, le SMS, c tro bi1 ! Non ?

(via EPN de Wallonie sur Twitter)

Commentaires (7)

 
  • effigy  :

    ça c vré ça


  • Rikko (wot else ?)  :

    SMS ! SS !
    Courriel ! LL !


  • Antoine  :

    Vrai pour Twitter que je viens de découvrir (merci Delphine) Le pire que j’ai vu est un compte-rendu médical en langage texto ! C’était la transcription d’une consultation en enregistrement numérique.
    Toi qui est la meilleure éditrice de contenus, comment expliques-tu cette différence entre sms et twitt ?


  • Delphine Dumont  :

    Twitter a été présenté, et est encore présenté, comme un outil de micro-blogging, pas comme une messagerie instantanée (façon MSN ou ICQ, par exemple). Les gens ont donc soigné leur style. L’outil ne permettait pas à l’origine d’insérer des photos et ne permet toujours pas de mâââgnifiques effets de couleurs comme un Skyblog. Résultat, les adolescents l’ont longtemps délaissé et n’y arrivent aujourd’hui qu’au compte-gouttes, généralement pour le délaisser très vite.

    Cela changera peut-être. Quelqu’un concevra peut-être un client Twitter qui gère les couleurs, les wizzz, les émoticones immondes et compagnie, mais nous n’en sommes pas encore là. :)


  • Antoine  :

    Je suis d’accord sur cette analyse et quand je reprends la présentation de Twitter « Twitter is a service for friends, family, and co–workers  » que je vois malheureusement des entreprises bloquer l’accès à Twitter, j’ai l’impression que le terme co-workers n’est pas bien compris.


  • Delphine Dumont  :

    Absolument. D’autant que la possibilité d’avoir des flux privés et de créer des groupes permet d’avoir un mini-réseau d’échanges dans l’entreprise, ce qui est toujours bon.


  • Antoine  :

    Ah merci pour ce mini-billet ! Avant de se monter des trucs d’enfer newsgroups privés, on peut facilement repérer des affinités quitte ensuite à créer une structure plus « costaud » si besoin.


Ecrire un commentaire