Scierie

Par Delphine Dumont, le 24 mai 2006 | Débilou

Atterrée ? Mmmh… Il y a de ça, mais le terme est encore un peu faible.

Avertissement : Attention ! Je vais dire du mal de certaines personnes du corps enseignant, mais en aucun cas du corps enseignant. Je préfère prévenir, c’est un sujet brûlant, voire plus… :)

Lu dans cet article du Figaro (encore !!) : “Les «people» au programme des collèges et lycées“

Jeune enseignante de français dans un collège des Yvelines, Laurence ne s’est toujours pas remise des conseils de son inspecteur pédagogique l’an dernier : faire étudier Le Voile noir d’Anny Duperey, dans lequel l’actrice raconte la disparition tragique de ses parents. Les romans à l’eau de rose de Marc Lévy, pourtant régulièrement éreintés par la critique littéraire, ont bonne presse auprès de certains inspecteurs. « On nous encourage à étudier des oeuvres de faible niveau. Comme si nous étions là pour faire stagner les élèves », s’agace Laurence.

On incite les professeurs à faire lire Marc Levy !!! O_o
Faire lire le Français qui écrit aussi mal que Dan Brown !!! O_o
Le Voile Noir, OK, c’est émouvant et plutôt bien écrit, mais Marc Levy !!! O_o

Bon, je vais me faire un petit café pour me remettre parce que là, je suis sciée et le café, ça recolle, c’est bien connu… ;)

Et vous ? Quels conseils de lecture donneriez-vous à des ados ?

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : école, littérature, scierie

Lire aussi :

18 commentaires pour “Scierie”

  1. -|- Stéphane Carpentier dit :

    Mes souvenirs de cette période sont que aucuns livres imposés à lire n’est valable. J’ai du lire noeud de vipère en 3ème et je deteste encore la prof pour ça… ou "fin de partie" de beckett en terminale et je ne comprends toujours pas l’histoire…
    À côté et bien le choix est vaste : tolkien, salman rushdie, guy gavriel kay, dostoevski, kafka, Pouy, Echnoz, Maurice G. Dantec… ou Newsweek, Science et vie, Géo…

    Pourquoi à chaque fois que l’école se méle de vouloir formatter des élèves faut-il toujours que ce soit des trucs chiants à lire ?



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Tout à fait d’accord avec toi ! Quand on voit le succès des romans de science-fiction ou héroïc-fantasy, on voit bien que les jeunes aiment lire, quoiqu’on en dise. Alors pourquoi essayer de les dégoûter de la lecture ?

    Mon fils a récemment étudié un poème de Xavier Privas. On ne lui demandait pas ce que ce poème disait ou évoquait, toute l’étude portait sur la construction des vers. Ce n’était plus de la littérature mais une autopsie. J’étais horrifiée.
    Déjà que le poème n’était pas terrible… :)



  3. -|- Jester905 dit :

    Qu’est-ce que tu as contre Dan Brown ? Bon ok, Digital Fortress est nul, et Da Vinci Code à une fin débile, mais Angels and Demons est plutôt bien tourné et Deception Point est très bien je trouve.

    Mais peut-être parles-tu des versions française ? Alors là je dis "attention" ! Déjà , hop, je glisse une phrase toute faite, ça coute rien : "traduction, trahison". Cà, c’est fait. Ensuite, le frère du traducteur est l’un de mes potes, et par égars pour lui je ne rapporterais pas les propos sur la méthode de travail du dit traducteur, qu’il suffise de savoir qu’il n’est pas étonnant que les trads ne soient pas à la hauteur.

    Mais je m’égare une fois de plus, et pour répondre à ta question "Quels conseils de lecture donneriez-vous à des ados", je répondrais bien sûr "Podium", "Jeune et jolie" et "Glamour".



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Jestre905 > "le frère du traducteur est l’un de mes potes"

    Tu es le pote du frère de Systran ???? Enorme ! :D
    Raconte ! Il est comment dans la vraie vie ?

    C’est vrai, j’ai lu Daniel Marron en VF. Mais il n’y a pas que la traduction qui soit mauvaise, il y a aussi le fil de l’histoire, les contradictions, etc… D’après des amis qui l’ont lu en VO, les mêmes défauts existent d’origine.

    Je ne lirais pas d’autres livres de ce type-là, la vie est trop courte et il y a trop de bons livres à déguster ! :)
    Par exemple, chez les Ricains, Brady Udall ou Douglas Coupland, chez les Anglais, David Lodge ou Terry Pratchett, chez les Français, Benoite Groult, Boris Vian et plein, plein d’autres.

    Jester > "à ta question "Quels conseils de lecture donneriez-vous à des ados", je répondrais bien sûr "Podium", "Jeune et jolie" et "Glamour"."

    Je suis assez déçue que tu aies oublié "Voici" et "Télé Loisirs", de tels piliers culturels ne peuvent être absents de la moindre sélection de base ! Tssss !
    Quand je pense que tu y es abonné en plus, cet oubli est vraiment impardonnable !

    Bon, il faut que j’aille lire mes 3 pages de Biba et mon Tuning Mag.
    ;)



  5. -|- Stéphane Carpentier dit :

    > Bon, il faut que j’aille lire mes 3 pages de Biba et mon Tuning Mag.

    Bong ! (se tape la tête sur le bureau) qu’est-ce qu’il ne faut pas lire des fois, ah j’te jure ! ;-)

    (s’avance en fanfaronnant, de l’air du gars QUI SAIT ) Tu lis même pas des magasines réçents… genre Jalouse ou Zone Tuning !
    (genre hyperstressé, comme si je lisais des trucs imprimés) Bon je file finir Max et Entrevue… (et dire que si un jour je cherche à redevenir salarié, un googling va ressortir ça…)
    ;-p



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Tu ne lis plus de Harlequins ? Mince !…

    Qui va me les prêter maintenant ?
    :o)



  7. -|- couline dit :

    je suis tres partagée par ton billet…d’un côté je suis d’accord avec toi de l’autre je me dis pourquoi pas?
    Quelles sont les objectifs de l’enseignant :faire lire? étudier un oeuvre?..
    Dan Brown…j’ai pas trouvé ça terrible mais visiblement Da vinci code a déclenché des passions…Marc Levy ça se laisse lire même si ce n’est pas de la grande littérature…Anny Duperey euh… jamais lu donc je ne peux rien dire…harlequin bof c’est pas ma tasse de thé mais qu’importe il faut de tout pourfaire un monde!
    est ce qu’harlequin est pire ou meilleur que certain livre de SF ou héroique fantasy? j’en sais strictement rien…
    J’avais un copain, en 3ème, qui faisait faire ses fiches de lecture par sa mère, la littérature c’était pas sont truc maintenant peut être que si la prof s’y était pris autrement, car effectivement le meilleur moyen de dégouter est d’imposer…
    Je me souviens en 6eme nous avons lu Moliere de façon interactive et je me suis retrouvée dans la peau de scapin avec en face de moi un élève dix fois moins motivé mais qui avait joué le jeu.
    Bref si il s’agit de faire découvrir la lecture pourquoi pas…mais peut etre ne faut il pas s’arreter la!
    moi j’ai bien commencé par fantomette…et ça ne m’a pas empeché de lire Primo Levy, Camus, Zola et bien d’autree encore
    au faites j’ai voulu lire l’article du figaro et le lien ne fonctionne pas!



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Couline : Pour le lien, c’est réparé. Toutes mes excuses ! :)

    Dan Brown, c’est vraiment mauvais. Je suis allée au bout du bouquin parce que je n’avais rien d’autre à lire. J’avais le même sentiment que lorsqu’on a très faim et qu’on avale un truc réchauffé en deux minutes, sans goût, trop salé, avec une texture bizarre qui n’évoque rien du poulet (ou du bœuf) sensé s’y trouver… Bref, ce n’est pas immonde, mais ce n’est vraiment pas bon.

    Pour Harlequin, c’est une blague. Je n’en ai pas lu depuis une éternité. Une collègue les achetait tous et me les donnait quand elle les avait finis. Je les dévorais en moins d’une heure dans mon bain. Un pur délice ! Maintenant, non seulement, je ne vois plus cette brave âme, mais en plus, je n’ai plus le temps de traîner autant dans mon bain. Il est de bon ton de les décrier mais ces bouquins sont pourtant bien meilleurs que le DVcode. Ils n’ont aucune autre ambition que de distraire le temps de leur lecture et ils y parviennent parfaitement. Ils sont bourrés de clichés, on devine la fin avant de les avoir ouverts. Je dirais que c’est le MacDo de la littérature. On aime ou pas, on ne peut pas prétendre que ce soit grandiose, mais c’est correct et sans prétention.

    Molière, c’est fabuleux et ça n’a absolument pas vieilli. Malheureusement, quand il est évoqué en classe, on dirait une porcelaine fragile sous verre : “N’y touchez pas les enfants, vous allez l’abimer !”. C’est tout le contraire, les enfants doivent se l’approprier, jouer avec. Molière maniait la langue française avec beaucoup de malice et je crois qu’il serait désolé d’être tenu à l’abri des ados. Les grands auteurs comme les grands compositeurs peuvent parfaitement supporter d’avoir certaines de leurs œuvres mal jouées ou réinterprétées “punk-style”, elles sont immortelles. “Le Bourgeois Gentilhomme” appartient autant aux élèves des lycées et collèges qu’aux pensionnaires de l’Académie Française.

    Je trouve assez navrant cette obligation de lecture dirigée par des gens qui ne connaissent pas les élèves. Idéalement, le professeur devrait chercher à savoir quel livre plaira à quel enfant. Ma fille va à la bibliothèque toutes les semaines, elle choisit totalement librement le livre qu’elle va emprunter pour la semaine. Pourquoi ne peut-on pas prolonger ce système au primaire puis au secondaire ? Les librairies et les bibliothèques doivent rester des lieux familiers pour les enfants si on veut qu’ils lisent.

    De toutes façons, demander aux ados de lire alors que si peu sont capables de lire fluidement, c’est à la fois un peu vache et pas très malin.

    Pour conclure et en revenir au sujet, on a assez parlé du DVcode, sans que les profs lui donnent la moindre caution en le recommandant comme titre à lire. Je crois que les profs sont des facteurs de valorisation et qu’il ne faut pas leur demander de soutenir ce qui est mauvais, la valeur propre de l’enseignant s’en trouverait amoindrie. Je préfère un prof qui recommande Racine ou tout autre auteur très exigeant, à un prof qui établit une liste de lecture purement racoleuse.

    Il y a pas mal de prix littéraire décernés par des enfants ou des ados, localement ou nationalement, ça donne déjà une bonne base pour choisir. Personnellement, j’ai adoré “Le bizarre incident du chien pendant la nuit” de Mark Haddon. Je vais même lui faire de la pub ! :)
    Vous pouvez l’acheter à tous ces endroits-là :

    • Amazon.fr
    • Fnac.com
    • Price Minister

    Et puis, si on veut faire venir les plus récalcitrants à la lecture, pourquoi pas la BD ? Ça n’a jamais été un art mineur et les nouvelles générations sont sacrément intéressantes ! :)



  9. -|- Steph dit :

    Mon avis est plutôt mitigé. Les oeuvres d’un Marc Levy, d’un Guillaume Musso ou d’un Bernard Werber ont quand même l’avantage de faire lire certains jeunes, voir de leur faire découvrir un certain plaisir de la lecture. Je me souviens d’un élève en terminale industrielle qui m’avait parlé de son plaisir à lire du Werber. Il était même allé jusqu’à m’offrir le livre tellement il l’avait trouvé merveilleux. Certains ne lisent absolument pas, et à vouloir absoluiment leur faire lire du Rousseau ou du Racine, on finit pas les détourner définitivement des livres. En même temps, je pense que ce n’est pas aux enseignants d’encourager la lecture de ce genre d’ouvrages, mais plutôt de leur faire découvrir d’autres oeuvres et à leur en donner le goût. Par ailleurs, cela doit aussi dépendre des élèves que nous avons en face de nous. Bref, une contribution de normande :-)



  10. -|- Teko dit :

    Les bons bouquins ne manquent pas, et pourtant on veut force à faire lire aux jeunes des bouquins soit chiants, soit trop durs.

    Pour ma part, j’ai eu droit durant mes études à :
    -Malraux (la condition humaine, quelle horreur à lire, je ne suis même pas allé au bout)
    -Hugo (Ruy Blas), je trouve ça pompeux et chiant
    -La nuit des temps, de Barjavel, qui est très inégal (début génial, milieu chiant à mourir, et fin pas mal)

    Alors que les bouquins plus sympas à lire ne manquent pas : Tolkien, Herbert, dans un style plus classique : une bonne pièce de Molière, Rabelais peut être sympa aussi, Camus, Asimov, etc…
    Même Dan Brown est sympa à lire, ça s’avale en deux ou trois jours.

    Je préfère voir un gamin lire de bon gré Harry Potter (ce n’est pas mal du tout) plutôt que de le voir s’énerver sur des bouquins classiques… étant petit, j’avais bien aimé aussi Tistou les Pouces Verts (joli conte pour petits).



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Steph > Réponse de normande, oui, mais n’y est-on pas contraint ? S’il y avait une et une seule réponse à ce type de questions, la vie serait plus facile. ;)
    Cependant, c’est évident, je te rejoins, exiger trop des élèves, c’est jouer à la roulette russe. Il y a vraiment un gros risque de les dégoûter à jamais de la lecture.

    Teko >Tout à fait d’accord avec toi. D’autant que je pense que le fait que le livre soit imposé et non découvert par hasard le rend encore plus difficile à lire. Tistou, j’ai beaucoup aimé aussi. :)

    Ce matin, j’en ai parlé avec mon fils. On lui a fait lire Daeninckx et Picouli qui ne sont pas mauvais du tout, mais ni les sujets, ni les styles ne lui ont plu. Il a vraiment souffert pour aller au bout. De notre discussion est ressorti qu’il serait bien que les élèves puissent discuter avec un libraire ou un bibliothécaire qui saurait les conseiller selon leurs goûts pour la lecture, pour certains thèmes, styles, etc… Quelqu’un de passionné qui saurait parler des livres serait certainement un excellent “vendeur”. Ne serait-ce pas merveilleux que les librairies et bibliothèques deviennent pour les ados, des endroits attrayants ? Personnellement, les ados que j’y croise sont soit au rayon BD, soit au rayon SF. Difficile de penser qu’ils aborderaient Malraux facilement…



  12. -|- nico nss dit :

    On en pense ce que l’on veut, moi depuis la 1ère, j’ai toujours pas réussi à digérer "Le rouge et le noir" de Stendhal !!! :p



  13. -|- Delphine Dumont dit :

    On a donc tous de mauvais souvenir de lecture imposée. Histoire de voir le verre plein de temps à temps, quelqu’un a-t-il un bon souvenir de lecture imposée ? Un livre ou un auteur découvert grâce à un professeur ?



  14. -|- Jimini dit :

    J’arrive à la bourre et j’ai pas lu tous les commentaires (promis, je m’y attelle dès que j’ai 5 mn, mais je tenais à répondre à Jester, Dan Brown, en anglais dans le texte, écrit avec ses pieds ! Il a vraiment un style catastrophique… Par contre, pour ce qui est de "traduction, trahison", je suis d’accord, et je sais de quoi je parle, je suis traductrice ;-)



  15. -|- Jimini dit :

    Et Delphine, "Histoire de voir le verre plein de temps à temps, quelqu’un a-t-il un bon souvenir de lecture imposée ? Un livre ou un auteur découvert grâce à un professeur ?"
    Oui, moi et "Trois contes" de Flaubert, ça a été une vraie révélation, j’ai enchainé pour le plaisir sur "L’Education sentimentale" dont je suis restée raide dingue. Et puis la trilogie de Pagnol "Marius", "César" et "Fanny". Et contrairement à Nico, j’ai adoré "Le Rouge et le noir" ;-) Par contre, une prof de 4e m’a définitivement fâchée avec Barjavel…



  16. -|- couline dit :

    oui moi aussi j’ai de bons souvenirs de lectures imposées les fleurs bleues de Queneau, Le bonheur de dames de zola, Lorenzaccio de Musset evidement j’en ai des mauvais Viperes au poing, L’assomoir, Madame Bovary mais apres c’est question goût…je crois qu’avoir des lectures imposées il en faut ..ça permet d’ouvrir son horizon…de faire des découvertes…et sortir de ce qu’on lit habituellement!
    Donc je suis pour les lectures imosées pis apres tout dans la vie on ne fait pas toujours ce qu’on veut..le tout reste une question de methode!



  17. -|- Jimini dit :

    oui moi aussi lorenzaccio et au bonheur des dames !



  18. -|- Delphine Dumont dit :

    Ah ! :D
    Le verre à moitié plein est donc bien réel ! :)



Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog