Les pavés de l’enfer

Par Delphine Dumont, le 17 juillet 2006 | Hyperliens

Je sais, ce titre est normalement utilisé pour le “Paris-Roubaix“, mais ce n’est pas de petites reines dont je vais vous parler mais de conséquences négatives de bonnes intentions…

Dans Le Figaro d’aujourd’hui, j’ai lu l’article “Tentes de SDF : la révolte du boulevard Jules-Ferry“. Souvenez-vous, l’hiver dernier, au cœur du froid glacial de ce mois de janvier, Médecins du Monde distribue des tentes aux sans-abris. Il s’agissait de survie, de nécessité absolue mais surtout de provisoire.

Malheureusement, 6 mois plus tard, les tentes sont toujours là, personne n’a pensé aux suites de l’opération et la situation s’est terriblement dégradée. Je comprends très bien l’exaspération des riverains, il faut vivre cela au quotidien pour savoir à quel point, ça peut devenir pénible. Je ne l’ai vécu qu’une semaine, mais ça m’a amplement suffi ! Je ne les condamne pas, pas plus que Médecins du Monde qui ne sont pas plus responsables. Ils sont intervenus dans l’urgence, c’est leur rôle. Ils ont passé la main aux pouvoirs publics, c’est normal.

Ce qui n’est pas normal, ce qui fait que la situation est pourrie aujourd’hui, c’est que ni la Mairie de Paris, ni la mairie du XIème arrondissement, ni la Préfecture de Police, ni le Ministère de la Santé, personne n’a pris la suite. Un bricolage de survie n’est pas une solution durable mais il a pourtant été considéré comme tel. Pourquoi ? Parce que tout le monde s’en fout des SDF ! Sauf quand ils sont devant votre porte, qu’ils vous menacent, qu’ils vous agressent, que leur saleté éventuelle vous assaille !… Je propose donc qu’on déplace ces tentes devant les bâtiments des pouvoirs publics concernés et les domiciles des ministres en charge. Si c’est si peu dérangeant, ils ne pourront y trouver à redire, n’est-ce pas ?

Curieusement, j’ai l’impression que ce ne sera pas fait. Bizarrement, j’ai l’impression qu’il y aura tout au plus des reconduites à la frontière. Extra-lucidement, je vois que l’hiver prochain, tout recommencera. C’est surement mon coté optimiste…

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : SDF, Bertrand Delanoë, Médecins du Monde

Lire aussi :

4 commentaires pour “Les pavés de l’enfer”

  1. -|- David Latapie dit :

    Grand froids maester.over-blog.com/art…



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Salement réducteur quand même. Le boulevard Ferry est dans le 11ème, la mairie est PS, dans Paris dont le maire est PS. Donc, bon, tirer sur Chirac, OK, mais il faudrait aussi viser les autres responsables.

    Sinon, les gens continueront à croire qu’avec le retour du PS, ce sera le retour des 30 glorieuses… :-/



  3. -|- David Latapie dit :

    Certes oui, si c’était juste une seule personne…

    Bon alors un autre pour se rattraper blog.empyree.org/?2253-il…

    Ah un truc qui ne coûte rien et apporte beaucoup : discuter avec les SDF. Une piécette, c’est bien, une oreille pour écouter 10 minutes une fois de temps en temps, ça réchauffe le cœur.

    [Edit : J'ai modifié ton commentaire pour corriger les caractères HTML qui ne s'affichaient pas. Je sais qu'ils sont valides, mais probablement trop ! ;)]



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Tout à fait d’accord avec toi, les SDF sont des humains et discuter avec eux ne prend que du temps. Cependant, dans l’histoire des tentes et du boulevard Ferry, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un rejet des pauvres par les riches. Si tu lis l’article, tu verras que ces SDF-là (ce qui est bien loin d’être le cas de tous les SDF, je le souligne) ont un comportement réellement pénible pour les habitants. Par exemple, faire ses besoins sur le trottoir à quelques mètres des toilettes publiques n’est pas un comportement incitant à la bienveillance.

    Je suis souvent irritée par ce qu’on appelle parfois le “racisme à l’envers”. Il serait de bon ton, par exemple, de cracher sur les blancs (ou les “Gaulois”) les riches, les juifs et les policiers. Ce n’est pas un racisme à l’envers, c’est un racisme tout court ! On a vu pendant les manifestations de novembre et de mars derniers ce que donnait cette tolérance envers ce type de racisme. Il y a évidemment et à tous les niveaux des individus assez répugnants dans leurs idées, mais cela ne peut pas justifier de rejeter leur classe toute entière.

    Je suis atterrée de voir que le cinéma et les dessins animés soutiennent ces rejets. Par exemple, l’exécrable film “Taxi” et ses suites (dont je me suis contentée des extraits), peux-tu imaginer le tollé que ça aurait été si ce n’avait pas été les flics, mais une communauté ethnique qui avait été ainsi insultée ? Dans la série “Foot de rue”, les “riches” s’expriment tous avec un accent grotesque, font preuve d’un snobisme hallucinant de mépris et d’une bêtise qui frôle la débilité mentale. Houuu ! Le méchant riche !!! Hourra pour le pauvre, forcément gentil et bien !! Quel est le message ? Que montre-t-on aux enfants ? Généraliser, c’est bien ? Surtout, n’essaye pas de t’élever dans la vie, si jamais tu réussissais, tu deviendrais haïssable ?

    Je ne vois pas comment on pourrait lutter contre le racisme en répétant un discours raciste ? Là, vraiment, je ne vois pas… :(



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog