5 ans déjà

Par Delphine Dumont, le 11 septembre 2006 | Général

Je ne veux aujourd’hui ni évoquer la polémique autour des attentats, ni leurs conséquences, ni minimiser la souffrance des autres peuples victimes d’attentats (et Dieu sait que la liste est longue !), juste évoquer ce jour de septembre 2001. Juste ça…

Dans mon souvenir, il faisait beau. J’étais à mon bureau, chez moi, ma fille dormait dans mes bras, mon fils jouait dans sa chambre. J’ai le souvenir d’un de ces moments paisibles, pas extraordinaires, juste paisibles. J’ai voulu faire une pause et j’ai allumé la télé. Comme beaucoup de télés, elle s’allume toujours sur la 1. C’est donc le visage de PPDA qui m’est apparu. À cette heure de la journée, cela signifiait une “grosse info brûlante”. Le visage de PPDA me disait que c’était pire que ça. Il était décomposé, au bord des larmes par moments. J’ai eu peur, immédiatement. Une peur animale, irraisonnée. Une peur qui vous noue les entrailles, qui vous coupe le souffle, qui vous fait pousser les crocs et les griffes, une peur instinctive totale. Je ne savais pas ce qui c’était passé mais quoi que ce soit, c’était une menace terrible, je le savais.

Les rares images dont TF1 disposaient à ce moment-là étaient repassées presque en boucle, c’est ainsi que j’ai su. J’ai serré ma fille contre moi et mes larmes ont commencé à couler. J’avais deviné que c’était horrible, je découvrais que c’était pire que ça. Je suis restée sous le choc, je pleurais, je regardais ma fille et ma peur redoublait. Comment la protéger de ça ? Je me rappelle avoir pensé que le monde avait basculé dans la folie. J’ai vu les Jumpers, les foules figées dans l’horreur et dans l’attente, j’ai vu l’effondrement des tours, j’ai entendu les cris, le bruit des matériaux qui s’écrasent, j’ai vu les gens courir pour échapper au nuage de poussière. Ce chaos me terrifiait. Comment oublier ?

Voici quelques images qui résument ce qui m’a marqué à propos des attentats :

Photo prise quelques semaines avant les attentats - Marvin(PA) - Flickr
Photo prise quelques semaines avant les attentats - Marvin(PA) - Flickr
Peu avant l'impact du 2ème avion, vue de l'intérieur d'un building voisin - Divoky
Peu avant l’impact du 2ème avion, vue de l’intérieur d’un building voisin - Divoky.com
Impact du 2ème avion (ou du premier ?) - Jersey Online
Impact du 2ème avion (ou du premier ?) - Jersey Online
Effondrement des tours, nuage de poussière - Bigfoto
Effondrement des tours, nuage de poussière - Bigfoto
La foule fuit le nuage de poussière - Wikicommons
La foule fuit le nuage de poussière - WikiCommons
Un sauveteur épuisé, couvert de poussière, au regard si las - WikiCommons
Un sauveteur épuisé, couvert de poussière, au regard si las - WikiCommons
Des milliers de morts, des milliers de familles qui attendent - WikiCommons
Des milliers de morts, des milliers de familles qui attendent - WikiCommons
Les équipes de secours ont travaillé sans relâche, devenant les nouveaux héros du peuple américain
Les équipes de secours ont travaillé sans relâche, devenant les nouveaux héros du peuple américain - WikiCommons
Des milliers de tonnes de débris, c'est tout ce qui reste d'un ensemble d'immeubles grouillant de vie
Des milliers de tonnes de débris, c’est tout ce qui reste d’un ensemble d’immeubles grouillant de vie - WikiCommons

Y a-t-il eu trop d’images diffusées dans les médias ? Pas assez ? Je ne sais pas. Voici deux liens vers des galeries à propos du 11 septembre 2001. Si vous n’en pouvez plus, n’y allez pas tout simplement.

  • Quasiment aucun photographe n’a eu accès à Ground Zero dans les jours qui ont suivi le 11 septembre. L’un d’eux, “Ed”, a cependant pu passer, voici sa galerie de photos de Ground Zero prises le 13 septembre 2001,
  • L’excellent Procrastin revient de New-York et nous ramène une très belle galerie de "Ground Zero".

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : WTC, 11/9, 11 septembre 2001

Lire aussi :

12 commentaires pour “5 ans déjà”

  1. -|- proc' dit :

    oulaaa, merci beaucoup pour le lien, mais ma contribution est bien modeste à comparer de ces images d’archives qui disent l’horreur du drame. J’ai juste essayé de capturer l’ambiance très particulière du lieu aujourd’hui : à la fois fortement chargé d’émotion et pourtant très pudique et digne.



  2. -|- Raphaël Zacharie de Izarra dit :

    (Attentats du 11 septembre 2001 : deux textes contre le discours officiel mensonger et le matraquage médiatique à sens unique.)

    1 - LES LARMES DES NANTIS

    On parle souvent "d’horreur", de "barbarie" quand on évoque les attentats terroristes du 11 septembre 2001 contre les tours géantes du Word Trade Center à New York…

    Ce serait vite oublier les raisons qui ont amené ces attentats, en tous cas la situation économico-politique de l’Amérique du Nord.

    Sans approuver pour autant ces attentats meurtriers et très spectaculaires contre le symbole obscène du pays le plus opulent, le plus gaspilleur et le plus égoïste du monde, je comprends parfaitement la colère des terroristes et la joie des pays qui ont applaudi ces "horreurs" comme les médias occidentaux se plaisent à qualifier ces événements, sans s’embarrasser de nuances. Horreurs ? Certes. Mais alors comment qualifier l’embargo sur l’Irak qui a duré 10 ans et qui a tué à petit feu, loin de nos caméras larmoyantes, des centaines de milliers de gens, enfants compris dont les survivants sont devenus rachitiques faute de soins médicaux et de rations alimentaires ? Ces innocents-là, bien plus nombreux que les innocents de New York, avaient le tort d’être irakiens, il est vrai. Pendant que les enfants de l’Amérique du nord devenaient obèses, les enfants de l’Irak rendaient l’âme jour après jour.

    Quelle honte de commémorer avec des splendeurs martiales dispendieuses les victimes des attentats du 11 septembre 2001 et de passer en même temps sous un criminel silence les centaines de milliers d’Irakiens victimes de la barbarie américaine !

    Sachant que les 300 millions d’américains qui représentent 4 pour 100 de la population mondiale consomment 25 pour cent des richesses de la planète, une journée pour faire tourner les États-Unis d’Amérique coûte des milliers de morts dans les pays pauvres. Une journée ordinaire aux États-Unis d’Amérique se paye à l’autre bout de la planète par des milliers de gens spoliés, écrasés, exploités, tués… Soit directement par fait de guerre (comme en Irak), soit indirectement par pillages, monopoles économiques et injustices interposés. Pour qu’un américain moyen puisse vivre selon les critères de décence et de confort en vigueur sous ses latitudes, il lui faut marcher sur la tête de 10 personnes habitant dans les pays pauvres.

    La véritable barbarie n’est pas dans l’écroulement fracassant des tours de New York mais dans la face cachée, insidieuse des choses. La vraie barbarie est dans l’obésité de l’Amérique. C’est son excès de richesses (formant une authentique pornographie alimentaire), son arrogance martiale, sa suprématie mondiale qui ont provoqué l’écroulement des tours. C’est à cette ignoble vérité en priorité que devraient s’éveiller les consciences à l’évocation des attentats du 11 septembre 2001. Je ne me laisserai pas embrigader dans le grand cirque mondial consistant à commémorer 3000 victimes nanties, en ignorant éhontément les millions d’autres victimes déshéritées causées par les USA.

    +++++++

    2 - TERRORISTE

    J’ai vu le jour sous l’empire de Misère, dans les quartiers des damnés de Calcutta.

    Certains disent de moi en riant, incrédules, que je suis une caricature, un cliché éculé, mais moi je sais bien que je suis un homme de chair et de lumière, fier et ravagé, plein de rêves et de douleur.

    Elevé entre ciel et caniveau avec les herbes sauvages, la faim m’a poussé au crime. La geôle a fini d’endurcir mon coeur qui je crois était fait pour l’amour. Chien galeux parmi les loups, j’erre sur la terre des hommes, en quête de vengeance et de justice car les loups ont fait de moi un autre loup. Plus laid, plus libre, plus féroce, plus affamé.

    Plus fort.

    Ma force justement, je la puise dans le désespoir, n’attendant déjà plus rien alors que commence et s’achève ma vie.

    Je souhaite la mort des riches, la victoire de l’arbitraire, la suprématie de l’altruisme universel et oeuvre de tout coeur pour le malheur de mes ennemis. Je porte en moi la haine la plus noire mais aussi un amour infini : la haine innée du pauvre pour le nanti, l’amour sans fin du déshérité pour son Dieu absent. Sans loi ni jours heureux, je conçois des guerres sans terme. Mais, n’étant qu’un gueux, je tue à mains nues, vole à pleines dents, pleure sans larmes.

    A présent je meurs de mes crimes, meurs de votre indifférence, meurs de faim. Vous m’appelez TERRORISTE parce que vous avez peur, parce que vous êtes riches, parce que vous êtes du bon côté de la barrière.

    Avec votre belle conscience de repus.

    Vous m’appelez TERRORISTE et moi je vous appelle COUPABLES.

    Textes de Raphaël Zacharie de Izarra
    2, Escalier de la Grande Poterne
    72000 LE MANS
    Tél : 02 43 80 42 98
    FREEBOX : 08 70 35 86 22



  3. -|- Delphine Dumont dit :

    Proc’ > C’est largement mérité ! :)
    J’ai aimé justement ta façon de capturer un sentiment, les Américains ont un avant 11 septembre et un après. Ce n’est pas une datation comme "avant J.C.", c’est une séquelle.

    Raphaël > C’est la polémique que je voulais justement éviter. Ce n’est pas parce que des peuples souffrent qu’il est justifié d’en faire souffrir d’autres. Rien ne justifie ce crime.

    Que les USA aient des torts, je crois que ce n’est plus à démontrer. Détourner des avions pour fracasser des buildings où travaillent des milliers de personnes, ce n’est pas un discours, c’est un crime.

    Si on veut être exhaustif à propos des non-dits sur le 11/09, parlons des liens entre l’Arabie Saoudite et les Bush, cela démontrera si nécessaire que les motivations de Ben Laden ne sont pas qu’idéologiques.

    Les attentats du 11/09 sont un crime barbare.



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Via Scoopeo, je viens de découvrir un site intéressant : Digital Collection. Ce site publie les screenshots (copies d’écran en bon français) des infos diffusées sur les sites internet au moment des attentats. Plus instructif au niveau des NTIC qu’à tout autre niveau, mais très interessant.



  5. -|- Teko dit :

    Je vous invite à regarder un documentaire qui secoue quelque peu cette histoire : Loose Change.

    Version sous titrée VF : video.google.fr/videoplay…

    Version avec voix françaises :
    video.google.fr/videoplay…

    Je ne sais pas quoi en penser, mais j’avoue que je me pose des questions…



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    Il y a beaucoup de choses troublantes autour du 11/09. Je n’ai pas encore vu Loose Change (c’est sur ma todolist depuis au moins 2 mois, tsss !) mais je sais que c’est un document qui a fait beaucoup de bruit.

    Personnellement, ce qui me trouble le plus, c’est que ce soit toujours le WTC qui soit évoqué majoritairement. On aborde au passage l’avion qui s’est écrasé dans un champ, apparemment grâce à la révolte des passagers. Par contre, l’avion du Pentagone passe souvent à la trappe. Pas de document audio des passagers, pas de photos ni de films ou alors très peu, pas de témoins, rien. Ça, ça me trouble…

    Sinon, dimanche soir, TF1 a diffusé un excellent reportage de Jules Naudet (fiche Wikipédia (en)) : 9/11, le film. Si vous l’avez manqué, le DVD est dispo chez Amazon : 9/11, le film.

    La réaction d’un chauffeur de taxi tunisien racontée par un lecteur du blog de Laurent Dupin me trouble aussi. Comment peut-on se réjouir de ce type d’événement ??? Ce n’est pas une victoire, quelque soit la cause, il n’y a pas de gain. Les peuples du Maghreb et du Moyen-Orient ont beaucoup perdu, les Musulmans de toutes les nations également. C’est une défaite pour l’humanité ! (Lire le commentaire : Commentaires des billets de Laurent Dupin. C’est le dernier commentaire (pour l’instant), l’auteur s’appelle Hugo.



  7. -|- Bruce dit :

    Au risque de choquer, je ne suis pas d’accord avec toi et je considère que c’est une grande victoire. Laquelle ? c’est tout simplement la première fois que les états-unis se font attaquer et de plus perdent sur leur propre territoire intérieur, qui plus est sur un point touchant fortement leur fierté, car un des symboles de leur idéologie.
    Si on regarde d’un point de vue historique l’ingérance des états unis dans les affaires qui ne les concernent pas (et souvent pour des motifs économiques), que ce soit une influence directe armée ou secrète par des soutiens financiers ou matériels, on comprend vite l’animosité d’un certain nombre de personne envers ce pays et la soif de vengeance.
    Je ne cautionne bien sûr pas les attentats contre les civils : ce fut une boucherie touchant des innocents, c’est évident. Mais finalement, 3000 personnes en comparaison des dommmages collatéraux qu’ont provoqué les USA pendant 60 ans de politique internationale, ça ne me semble pas si énorme (on parle des civils afghans, irakiens, iraniens, colombiens, vietnamiens, coréens ? ). Entre me prendre un boeing sur le nez et mourir en 2h ou me faire brûler au napalm et souffrir pendant des jours, je fais vite mon choix. Et il faut se rappeler que le napalm était pas franchement le pire moyen (on se rappellera le défoliant qui a fait naître des générations de bébés mutants)
    Dernier point pour relativiser, en 1942, Jean Moulin était considéré comme un dangereux terroriste. Les moyens de la lutte moderne font qu’on ne s’attaque plus aux cibles militaires mais aux cibles civiles. On ne peut que le regretter mais il faudra un jour se rappeler qui est l’initiateur de ce genre de stratégies…



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Toucher un symbole aussi fort et à l’intérieur même du pays, ça peut être une victoire. Mais je ne peux pas considérer la mort de 3000 personnes comme une victoire. Atteindre le Pentagone, le Sénat, la Maison Blanche ou même la Statue de la Liberté, c’était aussi atteindre des symboles très forts, mais moins coûteux en vies humaines. Il y avait une volonté de massacrer qui est indépendante de toute idéologie. Un mort ne compense aucun autre mort.

    Je suis souvent révoltée par l’interventionnisme américain, la politique des Bush (les 3 que je connaisse), les pages noires des USA (McCarthisme, camps de Japonais pendant la 2nde guerre, KKK, promotion de l’armement personnel, pruderie conduisant à des mouvements ultra-violents racistes, sexistes et homophobes, etc… la liste est longue), mais il faut être juste et se rappeler qu’aucun pays n’est propre à 100% et que les USA n’ont jamais été face à des enfants de chœur. Ce n’était pas David contre Goliath, ça a toujours été des combats de monstres, même si, oui, souvent, la différence de taille était injuste.

    Les Chinois qui punissent le délit de journalisme d’une balle dans la nuque, les Birmans qui emprisonnent comme ils respirent, les Saoudiens qui confondent Droits de l’Homme et science-fiction, etc… La liste est aussi longue des peuples qui se conduisent _très_ mal, pourtant, jamais je ne me réjouirais d’y voir un massacre de ce style.

    Enfin, pour que ce soit une victoire, il faudrait que les Américains aient retenu quelque chose de ces attentats, quelque chose d’autre que "On leur fait peur, ils nous détestent". Ils n’ont pas compris leurs torts, ils n’ont pas compris en quoi ils devaient modifier leurs relations avec le reste du monde, les massacres peuvent s’enchaîner, la leçon ne portera pas. Ce n’est pas une victoire…

    Sinon, je viens de découvrir ce site :
    http://www.911myths.com/
    Il est en anglais uniquement malheureusement, mais passionnant. Il démonte les rumeurs fantaisistes qui courent sur le web et un peu partout à propos du 11/09. Même s’ils ne prouvent pas toujours leurs dires (comme les rumoristes d’ailleurs), leurs explications sont claires et faciles à vérifier.



  9. -|- Pierre Catalan dit :

    Ton récit me rappelle encore un peu mieux cette fin de journée. J’étais prostré, muet, avec juste des larmes qui coulaient.

    Je me souviens avoir fait un effort surhumain pour boire un verre d’eau, tellement il me semblait lourd.



  10. -|- Raphaël Zacharie de Izarra dit :

    La différence entre les attentats terroristes contre les tours jumelles et les injustices qui ont lieu quotidiennement dans le monde, surtout dans les pays pauvres, c’est que l’effondrement des tours fut avant tout SPECTACULAIRE. Ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne le drame quotidien les victimes de l’égoïsme et de l’injustice qui en silence meurent en Irak ou à petit feu dans d’autres pays, loin de nos caméras décidément très sélectives…

    S’émouvoir des 3000 victimes de ces attentats tout en oubliant de par le monde les millions d’autres victimes silencieuses de l’égoïsme et de l’avidité des USA (et des quelques autres pays obèses assimilés aux États-Unis), c’est faire insulte à l’Humanité. C’est de la sensiblerie d’occidental primaire, imbécile, de la sensiblerie de nantis totalement bernés, manipulés jusqu’à l’os par les médias sans aucune étique. Exploiter cette sensiblerie pour rallier à sa cause le reste du monde occidental est un des cyniques desseins du gouvernement yankee soucieux de préserver ses privilèges éhontés.

    Raphaël Zacharie de Izarra



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Les USA n’ont malheureusement pas le monopole de l’ingérence criminelle. Il n’y a aucun peuple “bon” ni aucun peuple “méchant”. Les attentats du 11/09 sont un crime tout comme les attentats suicide en Israël tout comme certaines interventions de l’armée israélienne, etc…



  12. -|- regarderz cette vidéo dit :

    Je ne crois pas à la version officielle de Bush.



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog