L’incompris

Par Delphine Dumont, le 22 juin 2007 | Politique-tac

Je ne vais pas vous parler du sublime film de Luigi Comencini, sinon je vais devoir le re-regarder et je vais pleurer toutes les larmes de mon corps. Franchement, il pleut assez dehors, ce n’est pas la peine d’avoir une averse à la maison.

Je vais en fait vous parler d’Alain Juppé, pour qui j’ai de la peine mais sans pleurer, donc pas d’eau en plus, ouf ! :)

Vous le savez probablement, Alain Juppé a été battu dimanche aux législatives. Il a dû démissionner en vertu du nouveau principe du gouvernement (ministre battu = ministre exclu). Je ne suis pas sûre que ce soit tellement intelligent comme principe, pas sûre du tout, du tout, en fait… Ça me rappelle désagréablement les jurys populaires de Royal.

Toujours est-il que Juppé a été battu et qu’il a démissionné. Sur son blog, il se confie. Un peu. Ce n’est toujours pas son genre de montrer qu’il n’est qu’un homme et qu’on peut le blesser. On a appelé ça de l’arrogance, c’est pour moi de la pudeur. Arrogant, il l’a été, tout lui réussissait, il était brillant et il le savait, comment ne pas choper un peu le melon ?

Aujourd’hui, il n’y a plus d’arrogance, juste de la pudeur. Il a été blessé lorsqu’il a été condamné, il a fait une retraite au Québec où il a été très apprécié (ç’a dû le changer de la France). La leçon a été sévère, impitoyable même. Croire qu’il y a été indifférent, c’est n’avoir rien compris ni à l’homme, ni à la vie.

Addition

Alain Juppé a fait des erreurs, il les a payées, il a payé pour d’autres, plus que d’autres à situation comparable, mais pas exagérément. Je ne reviens pas là-dessus.

On dirait seulement qu’après toutes ces années où tout lui réussissait, où il ne faisait que gravir, quatre à quatre, les marches du palais, où rien ne semblait pouvoir l’arrêter, le vent a tourné et il doit lutter contre pour juste ne pas s’effondrer.

Je ne suis pas catholique, je ne crois pas en la rédemption des péchés, les pélerinages à genoux, les chapelets égrénés pour demander pardon, etc… En tant que protestante, j’ai appris à vivre avec mes fautes, sans lessive pour me blanchir, sans monnaie pour me racheter. C’est dur, c’est vraiment dur. Mais je ne me plains pas, ça me donne un sentiment qui n’a pas de prix : je me sens “droite dans mes bottes”.

Droit dans ses bottes, c’est aussi comme ça que je sens Alain Juppé. Blessé, oui, profondément même. Avec en plus, un gros sentiment d’injustice qu’il ressent bien mais sans pleurnicher, c’est juste un constat aigre-doux :

Tout dépendra de ma capacité à renouveler et a rassembler

Car Bordeaux a changé.

C’est un peu le paradoxe cruel de ma situation: j’ai réveillé la “belle endormie” qui ronronnait non seulement démographiquement, économiquement, urbanistiquement… mais aussi politiquement. De nouveaux Bordelais sont arrivés par milliers. Ils ont d’autres attentes.

Oui, il a donné beaucoup à Bordeaux et à la France, il a pris un peu aussi et il paye cher, très cher, le plus cher que puisse payer un homme politique, on ne lui accorde aucune reconnaissance…

Alors, bien sûr, il y a :

il y a , pour apaiser la souffrance , les milliers de messages de sympathie et de soutien arrivés sur ce blog (je ne suis parvenu à en mettre en ligne qu’une toute petite partie), au téléphone, par SMS, ou plus classiquement par la poste. Et surtout, il y a vous, mes Bordelaises et mes Bordelais, présents dans la rue hier soir, ou croisés sur les allées de Tourny et qui spontanément applaudissez à mon passage.

Ce n’est pas un texte de politicien chevronné, ce sont les mots d’un homme qui est tombé et que des mains amies relèvent. Il est surpris, ému, il n’a pas encore bien compris pourquoi, comment il est tombé, il a mal mais il découvre qu’il est moins seul, moins détesté qu’il ne l’a cru un instant. On l’aimerait donc ? Un peu au moins ?

L’incompris

Alain Juppé est très clairement l’un des hommes les plus mal compris du monde politique. Il est humain, il n’est ni tout bien, ni tout mal, il peut plaire ou déplaire. Il a surtout le tort d’être intelligent dans un pays qui n’aime pas les cerveaux, c’est sa croix.

C’était peut-être son destin, de servir sans recevoir le juste prix de ses efforts.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : Alain Juppé, Bordeaux, L’Incompris

Lire aussi :

15 commentaires pour “L’incompris”

  1. -|- Rikko dit :

    Ministre bouillu… Ministre foutu !

    Je ferais un parallèle osé avec Monsieur Raymond Barre, qui compte parmi les plus brillants economistes français, et qui lui, en plus d’avoir été très incompris, a été terriblement moqué et décrédibilisé… Comme quoi, les hommes politiques passent, les français restent…

    NB : mon soutien à raymond est d’autant plus gratuit que je ne suis pas libéral et pas de droite… et pas Lyonnais (accordez moi au moins ce crédit !)

    Et pour Juppé, je ne vais pas pleurer, s’il étais si intelligent, il l’aurai mieux caché !



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Tu es bien placé pour savoir qu’on peut être intelligent sans être machiavélique. ;)

    Pour Raymond Barre, ma mère l’a eu comme prof et elle n’a jamais oublié cette intelligence brillante.

    Dire que Charasse a une meilleure cote de popularité… [-(



  3. -|- Rikko dit :

    Mickey Mouse aussi, et il n’est portant pas un modèle d’intelligence, et tant qu’on est dans les personnages de Cartoon, que dire de G. Bush !!!



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Tu veux vraiment que je te parle de G. Bush ? Ok… Euh… le père ou le fils ? (heureusement qu’il n’y a ni de saint, ni d’esprit dans la famille, ça aurait encore compliqué les choses…)



  5. -|- Rikko dit :

    Fais moi un lot, le premier étant plus intelligent que le premier, mais en partant de si bas… c’est pas compliqué, ce qui me rappelle une petite citation cinématographique : "Si la connerie se mesurais tu serait mètre étalon et on t’enfermerais à sèvres !!!"

    Allez !
    c’est de qui ???

    Bonne chance et n’oubliez pas de votez Delphes !



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    C’est du grand Audiard ! :D

    Le premier est corrompu mais pas stupide, grâce à la conjugaison de la loi de l’évolution, de la consanguinité et des dommages de l’alcool, le fils est pire.

    Bien sûr, c’est la théorie des anti-Bush, pas la mienne, même si je la partage plus volontiers que ma part de calzone.

    Ce qui ne m’empêche d’avoir une vraie et profonde affection pour les Américains qui ne cesseront jamais de m’épater ! :)



  7. -|- Rikko dit :

    Pour mes pâtés je fais plus confiance aux bretons…les petits, parce que le grands n’ont jamais rien compris à ce qui se mange, je site :
    "la bouillante eau ça donne un exquis goût à tout !"

    La loi de l’évolution que tu donne comme l’une des excuses à la Busherie junior (Comme Bernard mais ça s’écrit pas pareil) est sensé nous adapter à l’environnement par sélection… La connerie deviendrait elle un facteur de survie qui sonne toujours deux fois ? (ou deux foies si l’on en croit les problème d’ex alcooliques)

    Pour la Calzone c’est pas chic… J’ai horreur de porter des sleep (zzzzzzzzz!)

    Et oui… c’est du Audiard… et c’est pas vulgaire pour coup… et c’est pas amerloque non plus na !!!

    Et les question anti spam sont toujours aussi dures pour bébé escargot !



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Quand je vois le rejet des grandes intelligences, peut-être la connerie est-elle une condition de survie parmi les humains ? Donc, la loi de l’évolution s’appliquerait. Ce qui ne ferait de peine à personne, parce que jusque là, elle n’a pas toujours été très soigneuse…

    Je ne savais pas que tu aimais les calzones, je pensais que tu préférais les royales…
    Et puis c’est malin ! Maintenant, je m’en suis donné envie ! D’une calzone, pas d’une royale, j’aime po les champis sur la pizza.

    La calzone la plus proche est à 25km, dommage… Je m’en vais vivre dans la frustration… :’(



  9. -|- Rikko dit :

    [modeJ'enfonce le clou]
    http://www.teteamodeler.com/boit...

    Il ya des champignons dessus en plus…

    Et ce n’est pas comestible…

    Et je ne préfère pas Royale, je penche à babord quand je regarde la proue depuis le gouvernail (ça gite !) c’est pô pareil !
    Et ça reste vrai, champignons ou pô !!!

    Sinon fais toi livrer par Spizza 2h !



  10. -|- Delphine Dumont dit :

    Pfouuu ! C’est trash, cette photo, je ne sais pas si je peux laisser le lien… :-/

    Spizza 2h ne veut pas livrer par chez moi, ils disent qu’ils veulent bien livrer loin, mais pas super loin, faut pas déconner, j’ai qu’à demander à pizza-corbac ou pas habiter dans un trou perdu, etc… Enfin, on peut pas dire qu’ils brillent par leur serviabilité.



  11. -|- DJ@ILs dit :

    lesitededjails.free.fr/re… un jour je mettrais la recettes en ligne, mais si tu veux je te livre dabord



  12. -|- Delphine Dumont dit :

    Le comparatif est formel : DJ@ILs Pizza est bien meilleur sur le service !

    Merci ! ;)



  13. -|- Rikko dit :

    On est en plein dans le blog du monde qui avance plus !



  14. -|- Delphine Dumont dit :

    Et d’une, tu as parlé trop vite. Et de deux, excuse-moi de faire passer en priorité mes clients ! ;D



  15. -|- Rikko dit :

    Tu es toute excusée, cela va de soie (comme les bas)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog