La médiatisation de l’hypermédiatisation de Sarkozy

Par Delphine Dumont, le 9 février 2008 | En bref

Le Nouvel Obs vient de sombrer encore un peu plus avec son article sur un SMS qu’aurait envoyé Nicolas Sarkozy. Je ne vous mets pas de lien, ça salirait ce blog. Beaucoup de réactions disent en gros : « Il l’a bien cherché, c’est lui qui a commencé avec la surmédiatisation ». Ben voyons…

Que je sache, les journalistes n’avaient pas de couteau sous la gorge quand ils écrivaient leurs articles. Que je sache aussi, Ségolène Royal a aussi et autant été vue dans tous les médias et on n’a pas parlé à son propos d’hypermédiatisation. Mais bon, Sarkozy est un vilain, il faut lui taper dessus et puis c’est tout.

Concernant l’article du SMS, je vous recommande le billet d’Authueil : “Faux, usage de faux et recel“. Ça vous fera une bonne lecture de plus. :)

Sous ce billet, un commentaire de Tap évoque un sondage du Monde. Apparemment, ils n’avaient plus de neutralité au Monde, alors ils ont fait sans. Ce n’est pas la première fois, glissons… Je ne me suis pas donnée la peine de voter mais j’ai regardé les résultats. Et là, on voit bien que seul Nicolas Sarkozy est responsable de son hypermédiatisation. Non, non, c’est clair ! Aucun doute ! Ce ne sont pas du tout les journaux qui exploitent un filon juteux ou sont obsédés par le sujet, pas du tout !

Voici la liste des derniers sondages du Monde :

  • Nicolas Sarkozy a déposé plainte au pénal contre un hebdomadaire qui lui attribué le texte d’un SMS envoyé à Cécilia : “Si tu reviens, j’annule tout”. Jugez-vous qu’il a…
    - … raison : son honneur est en jeu .
    - … tort : le président de la République ne doit pas porter plainte contre la presse.
  • Approuvez-vous ou désapprouvez-vous la décision du gouvernement de ne pas mettre en œuvre la déréglementation des taxis prônée par la commission Attali ?
    - Approuve.
    - Désapprouve.
  • Vous personnellement, lequel des deux candidats démocrates suivants préférez-vous ?
    - Hillary Clinton.
    - Barack Obama.
    - Ni l’un, ni l’autre.
  • Nicolas Sarkozy a assuré que l’Etat était prêt à faire les investissements nécessaires pour maintenir en activité l’usine Arcelor-Mittal de Gandrange. Estimez-vous qu’il a…
    - … raison : c’est son rôle de chercher à préserver l’emploi en France en utilisant les moyens de l’Etat s’il le faut .
    - … ou tort : ce n’est pas à l’Etat de se substituer à une entreprise privée .
  • Le recours à la voie parlementaire pour ratifier le traité européen de Lisbonne vous paraît-il…
    - … légitime : Nicolas Sarkozy l’avait annoncé pendant sa campagne .
    - … pas légitime : seul un référendum est capable de défaire le vote des Français de 2005.
  • Voir une copie d’écran de la page

Trois sujets sur cinq citent Nicolas Sarkozy et un quatrième parle de son action. Bien sûr, tout cela est de la faute du Président. Quel salaud, celui-là. “Un petit Poutine” comme disait maître Richard Malka. Les défenseurs du Bien ont toujours tellement de tolérance à exprimer… :’)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Nicolas Sarkozy, Le Monde, médiatisation

Lire aussi :

15 commentaires pour “La médiatisation de l’hypermédiatisation de Sarkozy”

  1. -|- Canardo dit :

    Je ne pense pas qu’il soit entièrement responsable de la situation. Les média sont responsable de ce qu’ils écrivent, c’est un fait.
    Cela dit, tu crois que c’est un hasard si ce type d’article politique-people à explosé avec l’arrivée de Sarkozy à l’Elysé ? Cet homme cherche à faire parler de lui et livre régulièrement des détails croustillants à la presse concernant sa vie privée.
    Etant donné cela, oui, je pense qu’il ne fait que récolter les fruits de son exhibition. Difficile de le plaindre dans ces conditions !



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Jusqu’ici, je ne plaignais pas Sarkozy. C’est un grand garçon, il a fait des choix et il les assume, il n’a pas besoin de pleureuses. L’article du Nouvel Obs a franchi des limites. Je plains surtout son entourage. Le petit Louis a reçu des menaces de mort, Carla “apprend” qu’elle ne compterait guère pour son mari, Cécilia s’en est pris plein la figure aussi. Eux, je les plains vraiment et je crois que, en visant son entourage, les coupables savent très bien qu’ils toucheront directement Sarkozy dont c’est le point faible. Je commence donc à le plaindre car ce type d’atteintes ne fait pas partie du “jeu”.

    Royal avait fait prendre des photos dans la maternité, mis en scène sa vie privée en évoquant un “mariage dans les îles” durant la campagne, etc… Et personne ne la vise comme Sarkozy est visé. Je ne demande absolument pas qu’on lui fasse subir le même sort, c’est bien trop moche, je me demande seulement ce qui justifie ce déséquilibre.



  3. -|- Canardo dit :

    Mais bon Dieu t’es énervante : pourquoi tu ramènes Ségolène Royal là devant, franchement qu’est ce qu’elle à y faire ? Bien sur elle a déjà exposé sa vie privée. Quel politique ne l’a pas déjà fait ? Mais dans une mesure bien moindre que N.S. Pose toi plutôt la question de pourquoi la vie privée de Sarkozy intéresse tellement les média. L’opposition gauche-droite que tu mets dans le débat n’a rien à faire là. Chirac avait une vie privée quand il était président, Fillon à une vie privée, etc. Tu devrais oublier un peu ton idée de grande conspiration contre Sarkozy.
    PS : Moi aussi je plaint terriblement les proches de Sarkozy.



  4. -|- Delphine Dumont dit :

    Hola ! Du calme ! ;D
    Aucun rapport avec gauche ou droite. Simplement, en terme d’exposition de vie privée, je trouve que Royal vient juste en seconde position derrière Sarkozy et que l’écart est assez faible. Pourtant, elle ne subit pas le quart de ce qu’il subit. Je ne dis pas que c’est parce qu’elle est de gauche, c’est peut-être parce qu’elle est une femme ou à cause de sa personnalité à lui, je n’en sais rien. C’est juste que les pratiques sont proches mais les conséquences bien différentes.

    Je n’approuve pas cette mise en scène de la vie privée. Je pense qu’elle résulte d’une analyse de “ce qui marche”. Closer et Voici se vendent aussi bien que L’Express ou Le Nouvel Obs (source : Observatoire français des médias), donc on mise sur le people. Si “Modes & Travaux” cartonnait, il est probable que tous les politiques jardineraient et tricoteraient.

    La question que je me pose, c’est de savoir s’il s’agit d’une tendance passagère et réversible ou d’un glissement inéluctable vers des campagnes paillettes ?



  5. -|- Gregoire dit :

    Je vais énoncer une évidence mais apparemment, ça a l’air nécessaire :
    si Nicolas Sarkozy est beaucoup plus visé dans sa vie privé que ne peut l’être Segolène Royal, ce n’est pas parce que l’un expose plus sa vie privée que l’autre ou ce n’est pas parce que les médias ont une dent contre l’un et pas contre l’autre, c’est tout simplement parce que l’un est président de la république et pas l’autre.

    Par ailleurs, je partage l’avis de Canardo : qui sème le vent, récolte la tempête.



  6. -|- Delphine Dumont dit :

    J’ai dit que je ne le plaignais pas jusqu’ici. Il savait sûrement qu’il s’exposait à beaucoup d’ennuis. Mais rien ne justifie ni les menaces de mort, ni l’article du Nouvel Obs. Sinon, comme je le disais chez Authueil, on se retrouve dans le même cas que la victime de viol qui l’aurait “cherché” en mettant une mini-jupe. Les débordements restent répréhensibles quelques soient les provocations qu’il y a pu y avoir avant.



  7. -|- suzanne dit :

    Je pense (pour ce que cela vaut, hein) que la différence de traitement entre M. Sarkozy et Mme Royal tient à ce que l’un a été élu et pas l’autre.
    Ensuite, je me dis que comme il y a de la demande d’information (même si ce n’est que de l’information sans pertinence), les journalistes suivent le mouvement. Albert Londres n’est plus qu’un modèle théorique, adieu l’éthique pour une partie des journalistes actuels. A quand le retour des exposés des faits suivi d’une analyse fondée sur un minimum de connaissance?
    Personnellement, je suis dans une situation de totale indifférence vis-à-vis des situations personnelles des uns et des autres, tant que cela n’affecte pas les politiques qu’ils mettent en œuvre. Et je ne pense pas que la vie amoureuse de M. Sarkozy soit influente sur la politique gouvernementale et parlementaire… Enfin, j’espère!



  8. -|- Delphine Dumont dit :

    Je suis d’accord avec toi, Suzanne (on se tutoie ?). L’analyse des faits, des rapports, des projets ou des lois, je ne la trouve plus que sur les blogs. La plupart des journaux sont faits de copier-coller de dépêches juste aromatisées à la sauce locale. Moi non plus, la vie amoureuse de Sarkozy ne m’intéresse pas. Je me réjouis pour lui qu’il soit heureux avec Carla Bruni, comme je me réjouis du bonheur de tous les amoureux, mais ça ne va vraiment pas plus loin.



  9. -|- Antoine dit :

    Delphine
    >L’analyse des faits, des rapports, des projets ou des lois, je ne la trouve plus que sur les blogs. La plupart des journaux sont faits de copier-coller de dépêches juste aromatisées à la sauce locale.

    Je suis d’accord sur cette affirmation si l’on parle des journaux sur Internet. La presse payante n’a pas (encore ?) atteint le fond.
    A la rédaction "numérique" de l’Obs, il n’y a pas de solidarité bien nette sur l’histoire de ce SMS et dans l’édition papier, pas du tout SAUF sur la risposte du Chef de l’Etat qui poursuit au pénal.
    Manifestement, les journaux sur le Net n’ont pas trouvé (ou voulu trouver ou pas pu (trop cher ?)) de collaborateurs à la hauteur.
    A l’immédiateté, on écrit ou répond n’importe quoi. Certains blogs, typiquement Eolas pour le droit, sont de qualité exceptionnelle; sur d’autres thèmes (et tu vois bien où je regarde) sont navrants.



  10. -|- Antoine dit :

    lire "beaucoup sont navrants"



  11. -|- Delphine Dumont dit :

    Antoine > Je suis d’accord avec toi, la presse papier est meilleure que sa version web. Peut-être pour préserver ses ventes ? Toujours est-il que la version en ligne ne donne pas du tout envie d’acheter la version papier.
    Pour les blogs, effectivement, on a de tout, les styles “Eolas” et les styles “j’ai suivi ton regard”. ;)



  12. -|- Antoine dit :

    >Peut-être pour préserver ses ventes ?
    Même le Figaro papier n’y retrouve pas ses petits …deniers.
    Et les dépenses visées semblent être ceux du reportage…
    Nous allons donc passer au journal-papier ketchup-mayonnaise :
    une dépêche d’agence entourée de couleurs ?
    Quand à la version WEB, ce ne serait même pas de l’écrit ? http://www.redacbox.fr/Blog2/200...
    (j’ai de bonnes lectures web, MOI ! )

    Bref, déconne-off : au moment où le modèle économique du journal web n’est pas au point, le journal papier s’enfonce. Ce n’est pas une réflexion originale mais cela se précise.

    NB : le journal papier sera même sans fish and chips.



  13. -|- Le Parcheminé dit :

    J’avoue que je suis également très énervé par cette surmédiatisation de la vie privé de N.S. Parce que personnellement, je me contrefiche de sa vie privé et ne suis intéressé que par ses actions et son gouvernement.
    Par contre, et à charge, les deux candidats ont joué sur l’image people pendant la campagne, avancant qu’il fallait de la transparence, etc.. Je pense qu’ils ont tout deux été dépassé par cette surrenchère, et que ce phénomène leur explose aujourd’hui dans les doigts. Surtout N.S. car il à été élu, et se retrouve sous les projecteurs.
    Ils sont aujourd’hui coincés dans un système qu’ils ont eux mêmes contribué à mettre en place.
    A décharge maintenant, s’il y a de l’offre, c’est qu’il y a une demande. Peut être est ce aussi l’évolution d’une société qui veut que ces personnages publics voient leur vie étaler à la face de tous. Pour y parvenir, certains journaux utilise internet comme support, gardant "leur sérieux" pour le support papier.
    Ce phénomène me fait penser à 68 et aux excès qui en ont découlé. C’était si secret à une époque qu’on tombe dans l’effet inverse, à vouloir trop en dire.
    Pas simple comme problème, mais je rajouterais que les principaux responsables sont ceux qui s’abreuvent de ces articles et font que ce système perdure : les lecteurs.



  14. -|- Delphine Dumont dit :

    Antoine > J’ai du mal à comprendre pourquoi on s’obstine sur le journal papier et surtout pourquoi on s’obstine à l’opposer à une version électronique (web, e-reader, etc…). L’impression et la distribution coûtent extrêmement cher, s’il n’y a plus de demande, il faut laisser tomber et se concentrer sur ce qui marche.

    Et bravo pour tes bonnes lectures, tu as décidément très bon goût ! ;)

    Le Parcheminé > C’est exactement ça ! Je retrouve un parfum de 1997 quand on a hurlé sur les paparazzi après la mort de Lady Di. Tout indignes et sans scrupules qu’ils soient, les paparazzi n’auraient pas agi sans la demande des lecteurs. Je constate d’ailleurs que la leçon n’a pas servi, puisque non seulement la demande est toujours aussi forte, mais même les journaux “sérieux” s’y mettent.

    Pour les journalistes de ces derniers, puisqu’ils se passent de déontologie, je les trouve assez gonflés de venir jouer les vierges outragées quand on le leur fait remarquer.

    Gueulante.fr, qu’on ne peut vraiment pas qualifier de sarkoziste, souligne avec “l’affaire des taxis“, la désinformation partisane de la presse française.



  15. -|- cilia dit :

    coucou Delphine à presque un mois de décalage !
    Mais bon, c’est toi qui a mis le lien chez Koz…donc c’est bien toi qui as commencé comme ‘y disent partout sur la vie privée et l’hypermédiatisation de Sarko :D
    Sur le SMS, mon avis est clair et n’a pas bougé d’un iota depuis le commencement de l’affaire. Je crois que le président a eu raison de porter plainte. Je ne m’étends pas plus, surtout un mois plus tard, c’est sans grand intérêt.
    Par contre, je trouve très intéressants les exemples de ’sondages maison’ que tu cites.
    Peut-être que ma compréhension est faussée par mon choix pour Sarko contre Royal et Bayrou, c’est possible.
    Mais, je note que les questions posées sont intéressantes pour l’ensemble des français et majoritairement très éloignées de la vie privée du président et de ses proches.
    Je peux très vraisemblablement me tromper, mais il me semble que la presse traverse une période compliquée. Et finalement, quand je me suis bien énervée du traitement de l’affaire du casse-toi etc.. vs le discours de NS au Cap, j’ai tendance à me détendre un peu quand le figaro.fr me propose de dire si un profond remaniement du gouvernement après les municipales est légitime ou non.
    ps : modes et travaux !…et 100 idées ? ça me manque, ça me manque… ;)



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog