L’amour et la tolérance

Par Delphine Dumont, le 6 novembre 2010 | Famille |

Alors que je traverse une épreuve que je dois à un système absurde animé en partie par des gens indignes de leurs fonctions, je reçois d'un peu partout beaucoup d'amour et de preuves de tolérance. Je découvre la violence de la confrontation du pire et du meilleur de l'âme humaine.

Comme je ne peux pas encore rentrer dans les détails, je ne peux pas non plus citer et remercier officiellement tous ceux qui m'ont tenue debout par leur présence affectueuse et efficace. Je vais donc vous parler d'une autre communauté qui a apporté le même soutien et le même amour inconditionnel à ma famille dans d'autres circonstances. En rendant cet hommage, je souhaite rendre un début d'hommage à tous ceux dont je ne peux pas encore vous parler.

Mon père est mort avant ma naissance et mes grands-parents se sont occupés de ma mère, de ma sœur et de moi pendant plusieurs mois. Puis, ma mère a voulu se ressaisir et redevenir indépendante malgré toute sa fragilité. C'est un pensionnat tenu par des religieuses qui a accueilli cette très jeune veuve et ses deux filles.

Ma mère donnait des cours de maths aux élèves de seconde, première et terminale. Ma sœur et moi faisions fondre les religieuses. C'était super bien organisé.

Champ de coton - jkatx - SXC

Pendant quatre ans, nous avons ainsi vécu dans un univers incroyablement douillet, baignées d'un amour infini et inconditionnel. Nous étions les princesses d'un royaume protégé, chouchoutées par les sœurs qui ne souhaitaient que notre bonheur.

Ma mère a probablement souvent eu besoin de nous cacher ses larmes mais je ne garde pas le moindre souvenir d'avoir été écartée pour "laisser Maman tranquille". Au contraire, tous mes souvenirs sont lumineux et joyeux.

Le plus admirable peut-être dans cette histoire, c'est que ma mère, ma sœur et moi étions protestantes. Ces religieuses catholiques nous ont accueillies, aimées et protégées tout en respectant totalement notre foi.

À tous ceux qui aiment cracher sur les Catholiques, je demande : seriez-vous capables du même accueil inconditionnel et de la même tolérance ?

Sœur Françoise, Sœur Agnès, Sœur Marie-France et toutes les autres, je ne suis pas assez revenue vous voir, je ne vous ai pas assez écrit pour vous donner de mes nouvelles, mais je ne vous ai jamais oubliées. Votre tendresse, votre dynamisme, votre humour ont contribué à faire de moi ce que je suis aujourd'hui et j'espère en être digne.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Photo : jkatx sur Stock Xchng

Disclaimer : je sais que les champs de coton évoquent aussi le souvenir d'une époque atroce, mais vous imaginez bien que ce n'est pas ce à quoi je fais allusion.

Flattr this!

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

9 commentaires pour “L’amour et la tolérance”

  1. -|- Serge K. Keller dit :

    Le coton, justement lié à l'époque que tu cites, a aussi inspiré une chanson merveilleuse et nostalgique: "Summertime" (http://www.youtube.com/watch?v=d7ENPQzlUpY pour l'audio plus que les images)

    En souhaitant que pour toi aussi l'été revienne bientôt, dans ton coeur comme dans ta vie.

    Amitiés



  2. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci pour la chanson mythique et pour les pensées !



  3. -|- Monique dit :

    Bonjour,

    Le véritable amour, c'est aimer les autres pour eux-mêmes, pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils représentent (ou pas).

    Que ce soit bientôt "Summertime" pour toi et tes proches aussi :-)
    Amicalement,
    Monique



  4. -|- Dugomo dit :

    Amour et tolérance, bien qu'ayant été phagocytées par des religions depuis 2000 ans, sont avant tout des valeurs humaines.
    Je te souhaite moi aussi le retour de la joie dans ton foyer.



  5. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci à vous deux, votre soutien et votre amitié me font vraiment du bien.



  6. -|- couliine dit :

    j'espere que ton ciel va vite redevenir serein...et que tu vas recevoir encore beaucoup d'amour et de tendresse
    il n'y a pas une journée je ne pense à pas toi



  7. -|- Rikko dit :

    On va faire simple : bises !



  8. -|- couliine dit :

    et encore des bises et de grosses pensées pour vous 3!



  9. -|- Delphine Dumont dit :

    Merci à vous tous. Votre tendresse m'aide infiniment, bien plus que je ne saurais le dire.



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2016 Redacbox