Comment faire rire un dauphin ?

Par Delphine Dumont, le 19 juillet 2012 | En bref

Nos amis les dauphins ne sont pas les derniers pour la rigolade. Ils aiment les histoires drôles (si elles sont bien racontées) certes, mais ce qu'ils aiment surtout, ce sont les études à la con. C'est bien simple, vous prononcez « Selon une étude américaine... » et là, immédiatement, ils se rassemblent autour de vous pour vous écouter avec délice.

Cette fois-ci, le coup vient de Nouvelle-Zélande, pas des USA, mais je pense que les dauphins vont bien aimer quand même.

James Flynn, psychologue et mesureur de Q.I., estime que, pour la première fois de l'histoire du mesurage de Q.I., la femme est plus intelligente que l'homme.

James Flynn ignore sûrement que, depuis de longues années, L'Oréal enrichit ses crèmes de soin en neurones et en engrais à Q.I. Si ! Je sais, ce fait est totalement méconnu mais il est pourtant vrai. Ou il pourrait l'être. Ou alors ça doit rester secret...

Bref, James Flynn fait bien rire les dauphins. Eux, ils savent que les tests de Q.I. ne mesurent que l'infime partie de l'intelligence qui est mesurable. Je ne vous raconte pas comme ça glousse dans les flots à la simple évocation du nom de Flynn !...

Dauphins (photo Wikicommons)
Dauphins riant après la lecture de l'article

Du non-sens de haute volée

L'intelligence est multiple, protéiforme, métamorphe et indéfinie. On peut penser qu'un papillon est assez stupide (surtout quand il bute contre une vitre 200 fois de suite), n'empêche que je voudrais savoir comment vous vous débrouilleriez si vous n'aviez que 72 heures à vivre et une mission cruciale à accomplir (sauver la Terre) (avec la pollinisation). Il y a une quête annexe qui rend le jeu plus rigolo : vous devriez aussi vous reproduire. Quand je vois certains draguer, je fais comme les dauphins : je rigole !

Le test de Q.I. ne mesure qu'un aspect de l'intelligence, on l'a vu, mais, pire !, il le mesure selon des critères établis par des gens qui se croient intelligents (vu qu'ils ont inventé l'outil de mesure d'intelligence). En fait, ce n'est pas vraiment sérieux. Si je voulais faire la casse-couilles, je citerais la Wikipédia : «  le résultat est considéré comme simplement indicatif de difficultés cognitives (éventuelles) de l'enfant ou la mesure d'un potentiel intellectuel, le résultat d'un test de QI n'est pas à prendre au pied de la lettre mais à interpréter ».

Comme je ne suis pas casse-couilles, je dirais juste qu'un test de Q.I. ne prouve rien à lui seul. Là où ça devient vraiment drôle (le moment préféré des dauphins), c'est que, si on met plusieurs tests de Q.I. côte à côte, ça ne prouve toujours rien. J'en ai les larmes aux yeux tellement je ris, là.

Interprétation débile de tests sans signication

Les tests de Q.I. provoquent autant d'intérêt que le sourire de la Joconde, les aliens, le vaudou et le boson de Higgs. C'est à dire que, comme presque personne y comprend quelque chose, on peut en parler à l'infini dans les dîners et les médias. On peut écrire n'importe quoi sur ces sujets, extrapoler, faire des déductions absurdes, peu importe, personne ne vous en voudra !

Sur le boulot de Flynn, les médias ont titré que les femmes étaient plus intelligentes que les hommes. Les choupis ! Comme si ça ne savait pas depuis toujours !...

Mes déductions (qui feront autorité d'ici peu)

  1. Les tests de Q.I. ont été élaborés par des équipes majoritairement masculines (parce que, pour les femmes, size doesn't matter, c'est bien connu), en plus d'être incomplets, ils ne reflètent que l'intelligence selon les hommes. Bref, cette étude montre juste que les femmes commencent à réfléchir comme les auteurs des tests, en se grattant les couilles.
  2. Tant que les tests de Q.I. ne comprendront pas un repliage de carte Michelin et un enfilage de housse sur couette 2 personnes, ça ne vaudra rien.
  3. Le dauphin est plus intelligent que l'homme, il ne s'emmerde pas avec des tests de Q.I. à la con et des déductions fumeuses derrière.
  4. L'intelligence n'est pas une affaire de sexe, ni de couleur de cheveux.
  5. L'intelligence est une petite chose fragile qui doit être stimulée avec douceur, amour et humour. Je le sais, c'est un dauphin qui me l'a dit.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

Photo : A-bg78 - Wikicommons

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

Un commentaire pour “Comment faire rire un dauphin ?”

  1. -|- Rikko dit :

    Si Delphine fait rire les dauphins maintenant, on se demande que font Martine, Albertine, Marine et Mélusine !

    Je citerais un de mes profs d'université qui disais : "l'intelligence est une invention de ceux qui n'en on pas pour faire croire à d'autres qui'ils ont un supplément d'âme".

    Je dirais pour conclure : "heureux les dauphins simples d'esprit car les royaume de l'Aquapark leur est tout vert..." Oui... les dauphins voient les couleurs... ça ne se discute pô !



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2012 Redacbox