L’amour, la famille, la mort…

Par Delphine Dumont, le 11 juin 2013 | En bref |

Cette première moitié de l'année 2013 a été marquée par de gros affrontements d'idées en France. Le mariage pour tous, qui aurait pu passer comme une lettre à la poste, a provoqué la création d'un énorme mouvement de contestation et, plus récemment, la mort stupide de Clément Méric a entraîné une immense émotion dans le pays.

Si les mots qui ont été échangés, les intentions qui ont été prêtées, les amalgames qui ont été faits ont pu me faire une peine immense, je note que les éléments d'une tragédie grecque sont tous réunis.

L'amour, la famille et la mort déchaînent toujours les passions. Dans quelques années, on aura sûrement des livres d'analyse psycho-philosophique de ces événements. D'ici là, nos politiques devraient s'en souvenir avant de tenter de manipuler la société et les sentiments.

[Copyright : Delphine Dumont - Tous droits réservés]

flattr this!

Tweet

À lire aussi sur ce blog :

3 commentaires pour “L’amour, la famille, la mort…”

  1. -|- Rikko dit :

    Parler de tragédie grecque... n'est ce pas détourner l’œil avisé du citoyen français vers un autre affrontement plus européanisant, où le grec désargenté et fier, vitupère l’allemand bien nourri sous le regard du turc musulman malgré lui et laissé sur le banc de touche.

    Ô frontières culturelles, ô frontières économiques, ô euro rigolos, comme vous nous proposez un bien beau spectacle, tandis que le français décadent (mais moins bien nourri que le teuton) s'inquiète de savoir si parent 1 et parent 2 s'éclatent pendant leur nuit de noce, alors que c'est son tour de descendre le chien et de vider la poubelle (ou l'inverse)!

    Tant de gesticulations éphémères qui vont bientôt nourrir les intellectuels de demain qui s'échineront, le verbe haut, l'ego haut, et la vue basse, à comprendre et expliquer à des plus bêtes, une société qui n'existera déjà plus et ce sera pas dommage !

    Vanité des vanités : l'individu explique au groupe ce qu'est le groupe, alors que le groupe s'en fout, chacun réchauffé par la haine de ses semblables.

    Je ne vous saluerais pas, j'ai piscine !



  2. -|- Stéphane dit :

    @Rikko : C'est beau ce que tu écris, Platon serait fier de toi !



  3. -|- Rikko dit :

    Ouais je sais, d'ailleurs j'ai reçu une carte postale de Socrate



Écrire un commentaire

Propulsé par WordPress | Blue Weed par Blog Oh! Blog | modifié par Delphine Dumont
Billets (RSS) et Commentaires (RSS). | Fil Twitter de ce blog
copyright © 2006-2013 Redacbox