Claude Frémont, souvent surnommé le "médiatique directeur de la CPAM de Nantes" s'est illustré à diverses reprises en se lançant dans divers combats. Il avait par exemple attaqué un club de foot qui s'était fait rembourser des soins à un joueur alors que cela revenait aux assurances professionnelles. Sans doute, ses victoires ont fini par lui grimper à la tête puisque son dernier coup d'éclat était particulièrement sinistre par ce qu'il exprimait de rigidité et d'étroitesse d'esprit.

Pour ceux qui étaient en Patagonie, bref rappel des faits sur le blog Marions les homos ! dans un billet intitulé Homoparentalité : Elodie et Karine veulent poursuivre leur combat. Pour faire très, très court : Claude Frémont avait refusé le congé paternité au prétexte que seul le "père" pouvait y avoir droit. Bénichou le félicite donc de son intransigeance. En résumé : "Oui, bravo, c'est bien, tu leur as montré qui c'est pépère à ces 2 g... !". A côté de lui, la belle Isabelle Alonso avec la flamme qu'on lui connait, sursaute et s'emporte :

"Bien ??? Mais c'est justement pour que l'enfant puisse avoir ses 2 parents auprès de lui quand il arrive dans le foyer que ce congé a été créé ! Après que les parents soient un homme et une femme, 2 femmes ou 2 hommes, on s'en fout, ce n'est pas ça qui est important ! Vous dites que vous appliquez le règlement à la lettre, mais c'est seulement quand ça vous arrange, puisque vous fumez dans votre bureau !"

Je vous le livre de mémoire, je n'ai pas pris ses paroles en sténo. C'était un délicieux moment de voir cet homophobe présomptueux qui se planquait derrière le règlement pour se laisser aller à ses bas instincts, se faire remettre à sa place ! :'D

Isabelle, je ne vous suis pas dans tous vos combats, mais là, vous avez été meilleure que bonne, vous avez été grandiose ! Au nom de la tolérance, je vous dis "merci" ! :)

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : homophobie, lesbienne, homoparentalité