Aucune justification ne peut excuser ce crime, aucun prétexte ne peut servir cette barbarie. Six petites filles sont mortes pour avoir contrarié le régime communiste laotien par leur appartenance au peuple Hmong. Hitler vous horrifie, Staline vous donne la nausée, mais vous pensiez que ce n'était que de l'histoire, heureusement ? Et bien non ! Les génocides continuent, les journaux s'acharnent à vous le dire... Enfin, s'acharnent... C'est très relatif... On a parlé du Rwanda, certes, mais bien moins du Darfour ou du Laos.

Je n'ai pas envie d'écrire là-dessus, la mort de ces six fillettes en dit plus que tous les mots. Pensez à elles, il était 7h, ce matin du 28 mars dernier, lorsque les soldats ont envahi leur village et tiré sur les habitants les moins rapides. Pensez à elles, à leurs dernières minutes, à leur panique, pensez à leur douleur lorsque les balles les blessent. Elles devaient tout juste s'éveiller, petites boules toutes chaudes de sommeil, cibles trop faciles...

Que fait la France ? Si on en croit le site du Ministère des Affaires Étrangères, elle entretient de bonnes relations avec le pouvoir en place, ce pouvoir communiste et vengeur... Pire, voici ce qui est évoqué dans la page sur la situation politique au Laos : «recrudescence de la rébellion Hmong en 2000», «revendications de la minorité Hmong dans la région de Vang Vieng» et surtout, cerisier sur le gâteau : «Récemment les autorités ont montré une préoccupation quant à la situation de la minorité Hmong et ont lancé au début de l’année 2005 un programme d’« amnistie » incitant les membres de cette minorité repliée dans la jungle à participer à un programme public de réinsertion civique et villageois.» ! Quelqu'un devrait informer ce gouvernement que la réalité est très éloignée d'une réinsertion. La Wikipédia, par exemple, explique :

Le gouvernement actuel s'est fixé le but d'exterminer systématiquement les membres de cette ethnie qui n'ont pas réussi à quitter le pays et sont encerclés dans la jungle.

A lire sur le sujet :

  • "Six fillettes Hmong assassinées le 28 mars 2006 au Nord du Laos", sur Agoravox,
  • Le triste destin des Hmongs du Laos, sur Agoravox également,
  • La section sur la politique dans la page consacrée au Laos, la Wikipédia,
  • Politique intérieure du Laos sur le site de l'aveuglement du gouvernement français,
  • Le massacre du peuple Hmong au Laos, billet sur SupaNova,
  • Liste des articles consacrés au Laos par Amnesty International,
  • 30 ans d'ethnocide des Lao-Hmongs sur le site de la Grande Époque.

En attendant, je m'étonne toujours que le PC français puisse continuer à se réclamer du même parti que ceux qui commettent de telles horreurs. Si un parti naissait et se baptisait "National Socialisme", ce serait sûrement un tollé, l'intelligentsia hurlerait. Pour le PC, rien de tel, au contraire même, c'est très hype de s'occuper de sa communication...

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : laos, communisme, génocide