Personnellement, je trouve étrange qu'on fête quelque chose qui n'existe pas. L'esclavage n'a malheureusement pas disparu. Quand on dit ça, souvent quelqu'un cite l'Arabie Saoudite. OK ! L'Arabie Saoudite, houuuu ! Qu'ils sont vilains ! Ils ont des esclaves, houuuuu ! Quelqu'un d'autre peut me citer un pays qui tolère l'esclavage ? Je vous donne un indice : j'y habite avec 60 millions de compatriotes... Ben oui ! La France ! Si les jeunes femmes amenées des pays de l'est ou d'Afrique sous la contrainte pour se prostituer ne sont pas des esclaves, qu'est-ce qu'elles sont ? Malheureusement, il n'y a pas qu'en France que des femmes vivent cet enfer et il n'y a pas que cet enfer comme forme d'esclavage contemporain.

Dans de nombreux pays, les candidats à l'émigration doivent souvent payer des sommes si énormes à leurs passeurs qu'ils se retrouvent à travailler dans des conditions épouvantables pour les rembourser et sans rien garder pour eux, ni pouvoir circuler librement. C'est bien de l'esclavage.

Alors ? Qu'est-ce qu'on célèbre aujourd'hui ? J'ai malheureusement l'impression qu'on ne célèbre que la disparition de telles visions :

Transport d'esclaves africains - Document Wikipédia
Transport d'esclaves africains - Document Wikipédia
Cliquez pour agrandir

Oui, youpiii ! On ne voit plus les trafics, ça se fête...

  • Esclavage, sur la Wikipédia,
  • Illustration : Wikipédia(en).

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : esclavage, slave, hypocrisie