Il y a d'abord l'affaire dont je vous parlais hier : Le mensonge de Jack Lang. Je vous rappelle les faits : Jack Lang a cru avoir été acclamé au festival des Vieilles Charrues par 50 000 jeunes. Problème, ni les festivaliers, ni les organisateurs ne se souviennent de rien de tel... Déjà, le flagrant délit est rigolo. Là où on frôle le sublime, c'est en lisant ce que rappelle Le Figaro. Je cite :

Le principal intéressé de l’affaire n’était pas joignable vendredi. Un peu plus tôt sur RTL, il avait cependant exprimé un souhait : que les socialistes réussissent à s'élever «au-dessus de leurs egos» et de leurs «petits égoïsmes personnels» pour choisir leur candidat à la présidentielle.

Fabuleux, non ? :D
Et que dire de Ségauche qui accuse le ministère de l'Intérieur d'avoir révélé l'intrusion qui a eu lieu dans son domicile ? Je ne suis pas persuadée que ce soit si intéressant pour l'Intérieur comme manœuvre... Mais admettons... Elle continue dans le délire paranoïaque en indiquant aux journalistes qu'elle a fait vérifier ses lignes. Je me suis immédiatement fait la réflexion que les barbouzes auraient été particulièrement maladroits de laisser autant de traces de leur passage. Ce que confirme un policier. Je cite à nouveau le Figaro :

Toujours est-il que Royal sous-entend qu'elle aurait pu être victime d'une officine. Ce qui amuse certains policiers. « Quand une officine fait un travail, elle ne laisse pas de traces de son passage ou alors elle maquille son intervention en cambriolage en volant précisément quelques objets de valeur », confie un officier rompu aux investigations sensibles. Mais puisque rien n'a été volé à Boulogne…

Troublant, ces deux manifestations simultanées de mythomanie, non ? Et bien, pour moi, pas tant que cela... J'avais déjà été alertée par le comportement subitement anormal d'un blogueur. Je vous laisse lire ce qu'il a écrit. Inquiétant... :-/

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

Technorati Tags : mythomanie, effet secondaire, parti socialiste