Comme les adresses mail qu'ils ont laissées sont fausses, je m'adresse à eux ici.

Vous êtes libres de vos opinions

Nous avons la grande chance d'être en démocratie et de pouvoir dire et écrire ce que nous voulons tant que nous n'appellons ni au crime, ni au racisme, ni à l'homophobie1, etc... Vous pouvez donc dire que vous êtes Mitterrandophiles, vous pouvez nier ses actes, vous pouvez le déifier, vous pouvez lui ériger des statues mais vous ne pouvez pas m'interdire d'être d'un avis contraire au votre. Votre démarche seule prouve soit votre immaturité, soit votre nostalgie pour le soviétisme. C'est affligeant.

Si, les médias sont partiaux

Il y a quelques années, Marianne avait réalisé une étude très intéressante sur les journalistes, leurs origines, leur formation, leur environnement, leurs parcours, etc... L'étude avait démontré de façon criante le manque de diversité, ils avaient presque tous faits la même école, avaient débuté dans les mêmes groupes de presse (oui, la concentration y oblige plutôt), avaient eu les mêmes rédacteurs en chef, bref, il y a bien un formatage du journaliste.

En regardant le journal télé hier soir, j'en ai eu la preuve criante. On parle d'une promesse de la candidate Royal, l'obligation de parité, l'info est immédiatement suivie du témoignage d'une conseillère municipale qui dit comme c'est trop bien, de la balle atomique, elle déchire, Ségo. Ensuite, c'est un projet du ministre Sarkozy à propos de la violence dans les stades, la fermeture de la tribune Boulogne, l'info est suivie du témoignage du responsable du stade (j'ai oublié son nom) qui dit que c'est nul, c'est débile, c'est caca-boudin, ils ont rien compris.

Première constatation, ces témoignages n'apportent rien. La conseillère municipale appartient à un conseil dont le maire a voulu la parité, elle ne va pas dire que c'est mauvais ! Ensuite, le responsable du stade ne va pas aller dire que le priver des recettes de toute une tribune est une bonne chose ! Ne pouvait-on trouver de meilleures illustrations ? Ne cherchez pas, si bien sûr, c'était possible.

Deuxième constatation, comme toujours, les idées de gauche sont positivement soulignées, les idées de droite sont forcément mauvaises. C'est d'un manichéisme absurde. Cela veut donc dire qu'il y a les bons et les méchants. Trop facile, pas crédible. Pourquoi les médias ne creusent-ils pas les idées au lieu de s'en tenir à des préjugés prémachés vendus en barquettes au rayon surgelés ?

Ouais, mais tu dis ça parce que t'es de droite

Je vais encore être accusée de faire partie de l'UMP. Je dis bien "accuser" car être de droite est aujourd'hui une infâmie. Je suis de droite dans le sens où je ne crois pas qu'il appartienne à l'Etat de s'occuper de tout. L'Etat tout puissant infantilise l'individu tout comme l'image de Dieu répandue par l'Eglise Catholique au temps de sa splendeur a pu le faire. Je me refuse à être niée dans mes capacités de décisions. Donc, en cela, oui, je suis de droite.

Suis-je capitaliste ? Oui, bien sûr ! Nous le sommes tous ! C'est dans l'esprit humain. C'est même un réflexe animal, nous avons besoin d'accumuler des garanties d'aisance. Pour cela, nous mettons en œuvre librement un processus destiné à nous offrir notre logement, notre pitance et nos hardes. Notre salaire est pour nous, il n'est pas versé à l'Etat, nous sommes libres d'en disposer, nous n'avons pas à solliciter l'autorisation d'utiliser nos jambes pour aller travailler ou nos bras pour effectuer nos tâches. Le capitalisme, ce n'est rien d'autre que ça ! Relisez au besoin cette définition de la Wikipédia : Le capitalisme.

Salaud de riche !2

Il y a en France des gros mots : "libéral", "riche", "droite", "capitaliste". Dans le dessin animé "Foot de rue" qui passe sur France 3, les riches sont des snobinards immondes alors que les pauvres, ils sont trop sympas, le cœur sur la main, chaleureux, conviviaux, etc... Tiens ! Revoila le manichéisme et enseigné dès le plus jeune âge à un public captif. Remplacez "riches" et "pauvres" par "arabes" et "juifs" et vous verrez s'il n'y a pas comme un truc qui cloche... Être libéral, cela ne veut pas dire qu'on a sombré dans la pédophilie ou qu'on souhaite rouvrir des camps de concentration, non, cela veut dire soit qu'on est un adepte du libéralisme, soit qu'on a choisi une profession libérale. Je ne vois ni dans le premier, ni dans le second, la moindre raison d'avoir honte. En quoi, "libéral" pourrait-il être une injure ? Sincèrement, j'attends une explication parce que là, ça m'échappe totalement.

"Riche" ? Ne cherchons-nous pas tous à améliorer notre revenu et notre confort ? Oui, vous pourrez me citer Sœur Emmanuelle ou d'autres exceptions, mais soyons honnêtes, ce ne sont que des exceptions. Suivant le concept de "Riche = salaud", l'humble ouvrier super sympa qui fait les 3/8 chez Renault, par la malédiction des 6 numéros du loto, devient brusquement un salaud infréquentable ? Quand j'écoute les reproches faits aux riches, l'un qui revient le plus souvent, c'est qu'ils ne partageraient pas. D'abord, qui connait l'importance des dons des riches qui ne médiatisent pas leur générosité ? Ensuite, j'ai remarqué que les critiques viennent souvent des personnes qui ne peuvent donner d'argent parce qu'ils en possèdent trop peu mais ne donnent ni leur sang, ni leur temps. Qui sont-ils pour critiquer ? Facile de voir la paille dans l'œil du voisin encore une fois. Bref, les riches sont des salauds parce que les égoïstes l'ont décrété ? Trop bien...

J'ai dans ma famille des personnes très fortunées (très, vraiment très). Elles font preuve d'une générosité discrète mais bien réelle, elles donnent non seulement de l'argent, ce qui est plutôt facile pour elles, mais aussi de leur temps, de leur attention. Même en ne tenant pas compte de l'affection que j'ai pour elles, je ne peux pas voir en quoi ces personnes ont quoique ce soit de "salauds". L'envie est décidément un bien triste défaut.

Alors, c'est la droite qui a tout bon ?

Ben voyons ! Maintenant que je vous ai expliqué pourquoi le manichéisme qui angélise le PS et diabolise l'UMP est totalement nul, je vais verser dans l'excès inverse. Plus stupide, c'est quoi ? Jouer à la marelle sur l'autoroute ? Je n'adhère pas au PS car je ne veux pas d'un État paternaliste et tout-puissant, je l'ai expliqué. Je n'adhère pas à l'UMP car sur des points de société qui me tiennent particulièrement à cœur, leur engagement est trop mou voire inexistant. Les luttes contre les exclusions ont été "confisquées" par la gauche (principalement, parce qu'elle y a été la première sensible), les élus de droite n'y sont pas indifférents pour autant mais ils ont peur "de perdre de leur identité et donc de leur crédibilité" en soutenant ouvertement ces causes. Je rêve... X-(

Ils préfèrent passer pour des salauds sans cœur et arriérés plutôt que pour des gens de gauche ??? Pas tous, bien sûr, je généralise, mais il n'empêche que cette attitude est totalement stupide. Bien sûr, la droite n'a pas le monopole de l'orgueil mal placé, certains hommes de gauche approuvent en "off" des décisions et des concepts de droite mais les critiquent vertement devant les médias. Mais décidément, tant que l'UMP ne s'engagera pas en faveur de l'égalité de droits pour tous, je ne peux même pas penser à ouvrir l'un de leurs mails !

Donc ?

En conclusion, je vous demande donc de ne pas croire que je suis insultée quand vous me classez à droite, c'est vous que vous insultez en pensant qu'il s'agit d'une infâmie et en montrant ainsi votre manque de respect, de tolérance et de compréhension du monde. Si j'étais incroyablement optimiste, je vous demanderais aussi de lire des choses contraires à ce que vous pensez. Si vous ne bousculez pas vos opinions, vous n'avez aucune chance d'ouvrir vos horizons. Je vous demanderais aussi de ne pas gober tout cru ce que vous lisez ou entendez. C'est quand les citoyens seront plus exigeants que les politiques seront obligés d'avoir un discours honnête. Tant que tout le monde mange de la bouillie et accepte n'importe quoi en ne ronchonnant que dans son coin, rien ne risque de changer. Après tout, c'est peut-être ce que vous voulez ? Que rien ne change ?

Delphine Dumont
RedacBox.com, mon site professionnel

  • 1 : Et encore... Comme quelques autres, Christian Vanneste semble pouvoir tout se permettre... - remonter au texte
  • 2 : Vous êtes fous ! Me traîter de riche ! Moi qui suis dans le rouge tous les mois ! Je vais avoir droit à un contrôle fiscal. O_o (en plus, je n'ai ni iPod, ni PSP, trop la loose) - remonter au texte

Technorati Tags : je suis comme je suis, juste+quasi+parfaite, si ça ne vous plait pas, tant pis