Qui veut noyer son chien fait feu de tout bois. C'est le proverbe que l'on pourrait déduire de la recherche systématique d'intentions dans les propos de Nicolas Sarkozy. Car, alors qu'on pourrait l'attaquer sur son programme qui comporte des faiblesses importantes, toute l'opposition est concentrée sur sa personne, que ce soit son caractère supposé ou son physique.

Lire la suite