Tout d'abord, pour effectuer personnellement une veille sur l'information médicale, je sais pertinemment à quel point, elle est diffuse, complexe, multiple, éparpillée, etc... Grâce au Professeur Antoine, j'ai de bons outils pour cette veille. Cela me permet de constater que les études se suivent et ne se ressemblent pas, pire !, elles se contredisent gaiement !

On peut avoir un doute fondé sur la validité de l'étude commanditée par Danone sur les bienfaits du bifidus, précisément à cause des intérêts du commanditaire. Gardons-nous pour autant de juger trop vite, elle peut être parfaitement valable ! Quand on ignore qui est le vrai commanditaire de l'étude, quand les auteurs de l'étude sont mal connus ou encore quand les conditions de réalisation de l'étude sont imprécises, il est déjà beaucoup plus difficile d'apprécier la validité du résultat.

Ensuite, un facteur qui semblait non pertinent peut avoir été négligé pour l'étude, mais boum ! patatra ! une autre étude qui prend précisément en compte ce facteur obtient des résultats radicalement différents !...

Vous l'aurez compris, la médecine est tout, sauf une science exacte. Ce dont on peut être sûr aujourd'hui, c'est qu'il ne faut être sûr de rien.

Dans ces conditions, je trouve les remarques de l'UFC un peu hors-propos. Oui, les médecins sont probablement très influencés par les labos mais oui aussi, l'information médicale et non-commerciale est très, très mal faite. Si on veut que les médecins se montrent plus critiques, qu'on leur en donne les moyens. Ils ont reçu la formation adéquate, c'est un précieux atout ! Qu'on leur donne des outils pour s'informer de façon neutre et claire !

Je prends deux exemples que je connais bien : ma généraliste et ma gynéco. La première doit assurer des consultations au cabinet, des visites à domicile, la gestion de son cabinet, sa vie de famille, etc... La seconde a aussi des consultations à son cabinet, des accouchements à la clinique, des visites à ses patientes hospitalisées, sa vie de famille, etc... Petit exercice : dans ces emplois du temps de folie, trouvez-moi le temps nécessaire pour faire une analyse synthétique des différentes informations reçues dans la journée... Bonne chance !

Bref, l'UFC a pointé un problème sérieux mais sa réponse sous forme d'un "corps de visiteurs médicaux" est, à mon humble avis, aussi intéressante qu'un récapitulatif des épisodes des "Feux de l'Amour".

Professeur Antoine, je compte sur tes commentaires ! ;)

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Technorati Tags : UFC, comptes de la Sécu, professionnels de la santé