Oui, absolument, je parle danois couramment. Je sais aussi dire "il y a quelqu'un derrière la porte", ça se dit "Wrøuf wrrrøuf grrr". Et aussi "Je suis dehors, je voudrais rentrer" : "Wøuf... ... ... wøuf...". Bon, c'est vrai, c'est facile, on a un Danøis à la maison, ça aide. :)

Toujours est-il qu'il y a cinquante ans tout pile, monsieur et madame Lego donnaient la vie à une petite brique. Ils n'eurent pas le temps de lui donner un prénom qu'elle fut aussitôt suivie de milliers, puis de millions d'autres. Bien sûr, une telle fécondité dut être cachée afin que les heureux parents ne soient pas emmenés dans quelque labo ultra-secret pour y subir toutes sortes d'analyses.

Le lecteur incrédule pourra voir ou revoir ces documents afin de comprendre de quoi je parle...

Ole Kirk Christansen, le bienfaiteur du couple Lego

Un petit industriel danois, Ole Kirk Christansen, eut alors la brillante idée de les amener dans son atelier de jouets en bois. Il mit en place immédiatement un dispositif extrêmement ingénieux visant à faire croire au monde entier qu'il était le fabricant des petites briques.

On ignore si c'est dû à leur alimentation ou à une loi génétique, mais les petits-enfants et les arrières-petits enfants de monsieur et madame Lego prirent des formes et des couleurs de plus en plus différentes. Sur l'image ci-contre, vous pouvez voir monsieur Christansen jouer avec l'une des premières roues. Que d'éclats de rire dans l'atelier, ce jour-là ! :')

La place manquant, il fallut trouver une solution pour héberger les millions de petites briques, roues, plaques, etc... Ole Kirk eut encore une brillante idée, il agrandit son atelier et lui donna l'aspect exact d'une grande usine. La supercherie était parfaite et le monde entier y crut immédiatement.

Mais la place manquait encore. On chercha donc des parents adoptifs. L'humain est bon, faut-il le rappeler encore et encore ? Oui, sauf Jérôme Kerviel, c'est entendu. Mais c'est peut-être parce qu'on l'a privé de Lego quand il était petit. Enfin, c'est une autre histoire...

Bref, des millions de parents adoptifs se manifestèrent dans le monde entier et les Lego envahirent la Terre entière. Bien sûr, la plupart des nouveaux accueillants ignorait tout de la réalité et croyait réellement à de nouveaux jouets. C'est à cela que l'on mesure tout le génie d'Ole Kirk. Sacré bonhomme, tiens ! :')

Aujourd'hui, où en sommes-nous ? Et bien, je suis devant mon PC à vous narrer cette belle histoire et vous êtes devant le votre à la lire. Et monsieur et madame Lego ? Ils vont bien, merci. Ils sont à Billund pour fêter les cinquante ans de leur première petite brique, entourés de quelques uns de leurs trois mille milliards de millions de descendants. Il n'y aura bien sûr pas de photo de l'événement afin de s'assurer que la vérité demeure parfaitement cachée.

Lot de consolation, voici quelques clichés émouvants :

C'est avec beaucoup d'émotion, une larme à l'œil et une coupe de champagne à la main que je termine ce billet. Et encore une fois : Lego, tillykke med fødselsdagen ! :')

Remerciements :
Photos de famille : monsieur et madame Lego ;
Orthographe danøise : Ordbogen.com.

Delphine Dumont
www.RedacBox.fr, mon site professionnel

Pour commenter ce billet, merci de venir sur mon blog.
Sauf indication contraire, tous les droits sur ce contenu sont réservés.

Technorati Tags : Lego, anniversaire, Indiana Jones