Dominique (vous permettez que je vous appelle Dominique ?), soyons un peu sérieux, deux minutes. J'ignorais ce côté grand déconneur chez vous, c'est une vraie surprise. Mais là, quelques instants, cessons la plaisanterie et raisonnons, vous voulez bien ?

Lire la suite